Tokyo Summer of the Dead, vol.1Année de sortie : 2013

Auteur : KUGURA Shiichi
Editeur : Soleil Manga


© Ichijinsha Inc.

Collection Seinen
Faconnage : Souple/162 pages NB + 2 couleur
Paru 19 juin 2013
ISBN : 978-2302030497


Tokyo Summer of the Dead est une nouvelle série qui profite de l’effervescence Zombie actuelle. Les 4 volumes sont parus au Japon en 2011. A notre tour d’en profiter.
Je conseillerai cette série aux fans les plus assidus de nos amis revenus à la vie, car rien de vraiment nouveau en la matière. Si le scénario est très classique et sans surprise, la lecture se révèle plaisante et agréable. D’une part en raison d’un dessin soigné. Et d’autre part avec des personnages attachants.

D’autant que vous allez suivre plusieurs groupes à travers la ville.
Dans un premier temps, c’est le duo formé par un étudiant Yû Someya et son élève Ikuse Minamori de cours particulier. Puis ce sera un groupe de 3 jeunes écolières.
Si le personnage de Yû Someya, en jeune étudiant, est à la limite du cliché. Les petits scenarii qu’il imagine font sourire, même s’ils sont d’avantage digne d’un adolescent que d’un adulte. Et qui ne serait pas perdu face à une attaque zombie d’une telle ampleur ?
Quant à Ikuse Minamori, la jeune fille à qui Yû Someya donne des cours particuliers, elle est parfaite en adolescente perdue face aux zombies.

Les événements atroces auxquels ils seront confrontés, vont les repousser dans leurs derniers retranchements et modifier leur personnalité profonde. Rien de surprenant à cela. Il faut bien faire des choix : être dévoré ou survivre. Quelles que soient les conditions, quels que soient les sacrifices, il faut continuer à avancer. Les choix restent assez faciles pour Yû Someya et Ikuse Minamori jusqu’à ce qu’ils rencontrent d’autres survivants (ou futures victimes).
De leurs côtés les 3 écolières en voyage de classe sont très insouciantes. Elles prennent tout à la rigolade (dans un premier temps). La réalité va les rattraper bien plus vite que prévu.

Sans vous dévoiler la fin de ce premier tome, il faut bien reconnaître qu’elle reste assez énigmatique.
Le fait de changer de groupe plusieurs fois, sans (pour l’instant) revenir à l’un d’eux, laisse perplexe.
Vous allez vous retrouver perdu dans la ville, comme les personnages. Car il n’y a pas de repère temporel. Vous ne savez pas si les groupes que nous suivons vivent en même temps les terribles événements ou l’un après l’autre. Quoi qu’il en soit, le cliffhanger est intéressant, car il va éveiller votre curiosité.

Reste à voir quelle évolution va prendre le scenario. Tout à commencer avec une certaine légèreté, mais la cruauté et la radicalité des attaques laissent à penser que le pire pourrait être à venir. Il s’agit, je vous le rappelle d’un seinen. Sous ses gentilles apparences, pourrait apparaître un récit violent et âpre.
A suivre, dès le 25 septembre 2013 avec la sortie du 2ème volume.


Xavier