La Tour Fantôme vol.1 Année de sortie : 2014

Auteur : NOGISAKA Taro
Editeur : Glénat Manga



lien video

Collection : Seinen
224 pages NB
Date de parution : 19 mars 2014
ISBN : 978-2-7234-9352-9

Amano Taïchi est un jeune homme frivole qui passe sa vie à reluquer des magazines érotiques et ne cherche pas de travail pour payer son loyer.
En 1952, dans sa ville, un fait divers a défrayé la chronique : une vieille dame a été assassinée (soit disant par sa fille adoptive) et accrochée nue aux aiguilles de l’horloge de la Tour, désormais baptisée fantôme.
Par hasard (ou non) Amano se retrouve dans la même situation et est sauvé par l’étrange Tetsuo. Celui-ci lui offre un emploi incongru en lien avec la Tour dans le but de trouver un formidable trésor. Imaginant gagner facilement de l’argent Amano accepte le deal.

Entre visuel gothique et thriller fantastique, La tour fantôme promet des sensations au lecteur. On se retrouve avec des personnages dépravés (un anti héros désabusé cossard et pervers, un mystérieux second rôle qui pactise avec une entité peu recommandable, un futur marié peu intéressé par la situation familiale difficile de sa future épouse,…) et un lieu hanté où les meurtres continuent de se perpétrer sans lien apparent.

Le dessin est correct mais manque de détails en fond de cases. Nous aurions notamment apprécié de retrouver des architectures gothiques ou au moins anciennes avec de sombres recoins pour renforcer les scènes d’angoisse. Certaines proportions (par exemple les corps sur les aiguilles de l’horloge) laissent également à désirer mais on s’en accommode.

La série est donc rapidement lancée avec de nombreux éléments y compris le meurtre pas vraiment élucidé de 1952 et les malversations politiques de certains membres de la ville. De quoi alimenter le scénario de plusieurs tomes sans faillir.


Tiphaine