Phantom Blood, Jojo’s bizarre adventure, vol.1 Année de sortie : 2014

Auteur : ARAKI Hirohiko
Editeur : Tonkam


JOJO's BIZARRE ADVENTURE PART1 FANTOM BLOOD©1986 by Hirohiko Araki/SHUEISHA Inc.

Collection : Shônen
186 pages NB
Date de parution : 02/07/2014
ISBN : 978-2-7560-6103-0

Le père de Dio, un homme sans scrupule fut témoin d’un accident de fiacre impliquant un couple et leur bébé. Venu au plus près pour s’emparer des biens des victimes, il s’aperçut que l’homme, Lord Joestar, était en vie. Ce dernier pris Mr Brando pour son sauveur et lui promis moult de récompenses. Douze ans plus tard, sur son lit de mort, l’imposteur conseille à son fils de se rendre chez le riche gentilhomme pour qu’il prenne soin de lui.
L’ambitieux Dio détestait son père mais suit son conseil pour exploiter au mieux une famille de riches. En cela, il a bien hérité des gènes.
Arrivé chez Lord Joestar (décidément ce patronyme m’a déjà gênée pendant ma lecture mais continue de le faire pendant ma chronique !), Dio entre en compétition avec Jojo, le fils de la maison (rescapé de l’accident de fiacre). Il élabore des plans machiavéliques pour rendre l’héritier fou et prendre sa place dans le cœur de son père.

Autant le dire de suite, j’ai vraiment eu beaucoup de mal à aller jusqu’au bout de cette lecture.

Le sujet (opposition de deux jeunes gens de classes et d’ambitions différentes) a été vu et lu cent fois. Et presque toujours avec plus de profondeur (il n’y a pas de mal).

La vision complètement idiote du XIXème siècle avec un personnage qui boxe avec des coups qui n’existeront qu’au XXème siècle (sic) est pitoyable.
D'ailleurs, à cette époque on n'employait pas un vocabulaire aussi vulgaire et moderne (gonzesse, flippant...).
Sans parler des failles temporelles : il y a 12 ans les deux jeunes gens étaient bébés et surprise, ils sont de jeunes adultes maintenant.

Le préambule montrant une cérémonie aztèque et un masque maudit, l’apparition récurrente dudit artéfact et le titre « Phantom Blood » sont autant de fake laissant croire que nous allons rapidement sombrer dans le fantastique ou l’horreur.

Le dessin nous impose des proportions douteuses.

En ce qui nous concerne, Phantom Blood est une série sans intérêt.
On va dire que les adeptes de combats de shônen y trouveront leur compte grâce à trois batailles à poings nus de plusieurs pages dans ce volume.
Elle saura sans doute trouver son public vu le grand succès des Jojo's bizarre adventure déclinées en animes et plusieurs mangas au Japon.


Tiphaine