Seven, Snow White & The Seven Dwarfs 1 Année de sortie : 2014

Auteur : YABUGUCHI Kuroko
Editeur : Tonkam


SHIRAYUKIHIME TO SHICHININ NO SHUJIN©2012 by Kuroko Yabuguchi/SHUEISHA Inc.

Collection Young
224 pages NB
Date de parution : 11/06/2014
ISBN : 978-2-7560-6102-3

Cela fait 2 ans que le Japon a été ravagé par une météorite et vit isolé du reste du monde. Les quelques habitants doivent leur survie à un organisme le Metropolitain qui gère la crise et les denrées alimentaires en assénant des messages de propagande par hauts parleurs interposés. Ecrasés d’impôts, croulant sous les taches physiques harassantes, n’ayant accès à aucun médicament et sous alimentés, les survivants ne posent pas de questions et subissent sans bronché (sous peine d’être envoyés aux travaux forcés) la dictature du Métropolitain et de sa dirigeante Noire-Neige. Pour faire appliquer ses lois, celle-ci bénéficie d’une armée d’élite doté de pouvoirs extraordinaires : les Tekigôsha.
Un jour, Takeru se réveille amnésique au milieu des travailleurs. Il est révolté par le traitement que le Métropolitain, leur soi-disant sauveur, leur inflige. Et il ne cesse de se rebeller. Jusqu’à découvrir qu’il possède une aptitude spéciale et est donc un Tekigôsha. Renforcé dans ses convictions, il jure de libérer les opprimés de la dictature de Noire-Neige.

Belle entrée en matière pour ce premier volume du manga post apocalyptique Seven. Pour le moment, on ne voit pas exactement les liens qu’il peut y avoir avec le conte originelle Blanche Neige à part son résumé en prologue, son titre et le nom de certains personnages. Les protagonistes sont attachants et les actions dynamiques.
On ne s’ennuie pas un seul instant.
De plus, on suit assez facilement le récit malgré un monde complètement parallèle et la découverte d’un nombre conséquent de personnages, ainsi que l’historique. L’histoire se base beaucoup sur l’amnésie de Takeru, personnage clef qui nous permet de découvrir la version de ses contemporains sur la catastrophe qui a eu lieu. Cela nous mène directement dans un suspense assez intense puisque beaucoup de choses sont occultées. Il semble même jouer contre son propre camp, puisqu’il paraît faire partie des sbires de la dictature.
Le character design est plaisant est moderne.

Que du bon pour ce premier volume de Seven qui m’a totalement séduite.


Tiphaine