The Heroic Legend Of Arslân, vol.1 Année de sortie : 2015

Auteur : ARAKAWA Hiromu
Editeur : Kurokawa



Collection : Shônen
192p. NB
Première édition limitée avec couverture à effet métallisé, pages introductives en couleurs et interview croisée des créateurs
Date de parution : 15 mai 2015
EAN : 2-368-52172-0

Le Prince Arslân est d’un naturel plutôt doux et réfléchi. Tout l’inverse de son père, le Roi Andragoras, souverain absolu de Parse et terrible combattant. Le jeune héritier tente pourtant de se montrer à la hauteur en s’entraînant avec les meilleurs maîtres d’armes. Mais il se montre plus enclin à observer ce qui l’entoure comme ses deux rapaces de combat ou à assouvir sa curiosité, quitte à discuter avec l’ennemi. Le Roi ne valorise donc jamais son fils, s’en soucie à peine.
Lors de la première bataille à laquelle Arslân participe, l’armée va sombrer dans le chaos. Et le roi sera enlevé. Sauvé in extremis, le Prince devient un fugitif à la recherche des meilleurs alliés. Son but ? Reconquérir le royaume perdu et sauver son père. Autant dire que la route est longue…

Ce shônen est l’adaptation du roman best seller de Yoshiki Tanaka. A la fin de cet ouvrage (et dans un sens de lecture occidental qui rompt avec le sens de lecture de ce manga), on retrouve une interview croisée (spécifique au premier tirage) avec Hiromu Arakawa, illustratrice et adaptatrice de l’œuvre. Yoshiki Tanaka y explique ses inspirations et l’émergence de l’histoire d’Arslân.
L’adaptation de Hiromu Arakawa l’a particulièrement intéressé car celle-ci se penche sur les relations au sein du royaume de Parse avant les événements du roman. Cette introduction nécessaire permet de mieux cibler le caractère des personnages et les problèmes qui émergeront à coup sûr.

Après le génial, steampunk et environnementaliste Full Metal Alchemist et le quasi autobiographique Silver Spoon, Hiromu Arakawa se lance dans l’adaptation d’un roman à succès (toujours en cours de publication au Japon). On y retrouve sa représentation naïve animalière sur les chevaux (qui se rapproche du style de son avatar vache) et son goût du détail, par exemple sur les oiseaux de proie et sur les décors de fonds de cases.
Ce shônen s’avère très équilibré entre les scènes assez impressionnantes de combats et la construction du récit. On apprécie de bien identifier chaque personnage par son design car ce n’est pas toujours le cas dans les mangas avec de nombreux intervenants. Ici tout est clair et nous pouvons facilement suivre la narration et comprendre les complots.

The Heroic Legend Of Arslân est un shônen épique où la mangaka s’est fait plaisir avec les costumes d’inspirations antiques et le caractère tortueux des protagonistes. Une belle entrée en matière.


Tiphaine