La Tour Fantôme vol.7 Année de sortie : 2015

Auteur : NOGIZAKA Taro
Editeur : Glénat Manga



Collection Seinen
208 pages Noir et Blanc
Date de parution : 4 juin 2015
ISBN : 9782344005415

Les différents duos survivants continuent de braver les pièges mortels de la Tour Fantôme afin d’accéder à son trésor caché. Taïchi et Yamashima progressent en échappant à un plafond piègé tandis que Marube et Tetsuo se lance dans une périlleuse escalade. Le temps de grimper et de faire des pauses salutaires, ils ont l’occasion de s’entretenir assez longuement. On progresse ainsi énormément dans l’enquête de l’horloge et dans les conditions d’action des différents personnages. A moins que le mangaka soit de nouveau entrain de nous emmener sur une fausse piste ?

Dans ce septième volume, l’intrigue semble avancer à grands pas. On élimine encore une ou deux équipes de façon plutôt terrifiante et on se focalise sur les événements de la Tour Fantôme (meurtre initial). On en apprend beaucoup sur les conditions du meurtre et on finit par s’orienter vers un coupable (mais ne se fait-on pas balader ?). Parallèlement, les considérations sur le genre vont toujours bon train avec des réflexions sur les orientations sexuelles de la plupart des personnages. Une fois de plus, c’est vraiment long et assez pénible et on aurait préféré rester sur l’histoire principale à savoir l’intrigue policière.

Malgré les questions existentielles des personnages et leurs relations parfois douteuses, ce chapitre s’avère intéressant au niveau de l’enquête policière. On dispose de nouveaux éléments très importants et le récit commence à s’éclaircir. On peut enfin mettre du lien sur différentes informations clefs et ainsi se faire une idée sur le coupable. Reste à savoir si tout cela n’est pas une manipulation de plus.



Tiphaine