Kokkoku, vol.2Année de sortie : 2015

Auteur : HORIO Seita
Editeur : Glénat Manga



Collection Seinen
208 pages NB
Date de parution : 04 juin 2015
ISBN : 978-2-7234-9815-9

Juri et son grand-père ont été séparés. Ils errent dans le monde parallèle figé où la secte Amour Véritable tente de leur voler la pierre familiale qui a le pouvoir d’arrêter le temps. Rappelons que dans ce monde, personne n’a le droit de commettre un meurtre. Le Régent, sorte de monstre androïde, y veille. Il est d’ailleurs plutôt du côté de Juri. Cependant Amour Véritable cherche à le détruire afin de dominer enfin le monde figé.
Au cours de son périple, Juri prend conscience de son passé et découvre certaines vérités à propos d’elle-même et aussi de la pierre ancestrale de leur famille.

Dans ce second volume, on connaît déjà les personnages. Cela permet à la narration d’avancer, et notamment à Seita Horio de mettre en place des flashes back éclairants. On ne peut pas dire que tout soit limpide mais on commence à mieux comprendre certaines relations, ainsi que le rôle de la pierre.
On regrette cependant la répétition un peu trop fréquente de l’épisode de la mort du chien André (même si l’on sait qu’il s’agit du point de départ du pouvoir de Juri).

Côté dessins, les combats manquent un peu de fluidité. Les cases sont bien remplies mais souvent avec des jeux d’ombres et des grisés plus que par des détails de décors. Les visages de personnages restent un peu trop figés.
La vraie performance de ce manga consiste à montrer des personnages en mouvement au milieu d’un monde fixe. Et cela s’avère plutôt réussi.

La série est terminée au Japon et comporte huit tomes. Ce deuxième volume se montre éclairant qui confirme notre intérêt pour ce seinen fantastique.


Tiphaine