Stray Dog, vol.1 Année de sortie : 2015

Auteur : VanRah
Editeur : Glénat Manga



Collection Seinen
320p. NB
Date de parution : 1er juillet
ISBN : 978-2-344-00873-7

Aki, orpheline de mère, perd son père alors qu’elle est encore une jeune adolescente. Mais celui-ci, multimilliardaire, a pris soin de protéger le patrimoine de sa fille et celle-ci de façon inédite. Il l’a en effet liée à un Karat, sorte de loup garou alpha, du nom de Toru. Plus jamais il n’aura le droit de tuer mais surtout il protégera la jeune fille envers et contre tous jusqu’à la majorité de cette dernière.

Ce premier volume de Stray Dog est bien épais pour notre plus grand plaisir. Il détaille le pacte qui lit le karat au père d’Aki. On y découvre également l’histoire de la ville où évoluent ces protagonistes, mais aussi les différentes magies, et les classes de loups. En outre, on apprend le passé sanglant de Toru, qui ne serait autre que le responsable des massacres en Gévaudan, la fameuse bête !

Forte de sa connaissance en anatomie humaine et de ses influences à la fois comics et manga, VanRah nous propose ici un manga européen de grande classe. L’histoire est prenante, et originale avec des personnages désabusés et assez antipathiques. Ce qui m’a surtout plu sont d’ailleurs les relations entre les différents protagonistes de Stray Dog, les luttes d’influences, les clashs de ces caractères affirmés, les négociations… plutôt que les personnes/créatures en elles mêmes qui ne valent pas mieux les unes que les autres.
Si ce manga était une œuvre de fantasy, il s’agit particulièrement dark.
On peut apprécier le côté flamboyant des illustrations, effectivement très « comics » qui instaure une ambiance pesante à souhait.

Un très bon début de série avec des visuels puissants et accrocheurs ainsi qu’un scénario original basé sur des personnages atypiques et complexes dont les relations nous passionnent.


Tiphaine