Freak Island, vol.1 Année de sortie : 2015

Auteur : HOKAZANO Masaya
Editeur : Delcourt


FREAK ISLAND©MASAYA HOKAZONO 2014/Take Shobo

Collection : seinen
160 pages NB
Date de parution : 19/08/2015
ISBN : 978-2-7560-6867-1

Amateurs de sensations fortes, bienvenus.
Freak Island est un manga réservé à un public averti : violence, sang et souffrance sont au programme. Les fans de séries d'horreur seront au paradis sur cette île infernale.

Tout commence avec un petit groupe d'étudiants en archéologie, qui a décidé de partir en exploration sur une petite île.
A l'approche des côtes, ils voient un homme sur la plage. Ce qui est une surprise, car personne n'est censé habiter ici.
Higashiyama, le plus téméraire (et beau gosse) d'entre eux décide d'aller le rejoindre à la nage. A peine sort-il de l'eau, qu'il se retrouve face à un homme masqué d'une tête de cochon. Ce dernier sans dire un mot lui abat son marteau sur le crâne !

Le cauchemar ne fait que commencer.
La panique s'installe dans le groupe d'étudiants, qui comble de malchance voit son embarcation sombrer.
Les voila contraints de se réfugier sur l'île, avec un tueur qui a disparu dans la nature.
Les mauvaises surprises sont s'accumuler, soyez en surs.

Dans un style très sombre et très réaliste, ce manga va vous retourner les tripes.
Aucun détail ne vous sera épargné. Les mutilations, crises de nerfs et autres scènes d’angoisse sont présentes à chaque page. Masaya Hokazono est un mangaka réputé, qui ne laisse rien au hasard, comme vous avez déjà pu le constater certainement sur une de ses séries précédentes. Avec Freak Island, il renoue avec l’horreur la plus extrême, façon massacre à la tronçonneuse.

La symbolique de l’île est aussi importante : l’isolement qu’elle procure, telle une arène d’où les bourreaux et victimes ne pourront pas s’échapper, est parfait pour jouer avec les angoisses des protagonistes et des lecteurs.
Qui n’a jamais rêvé de se promener sur une plage déserte en toute liberté ou de découvrir un fabuleux trésor ? Mais lorsque le souhait se transforme en cauchemar alors le désespoir prend le pas sur toute autre sensation.
Seriez vous de ceux qui luttent ou de ceux qui baissent les bras ?
Nos pauvres étudiants vont tenter de le découvrir, à moins que la mort ne frappe trop vite pour leur laisser le temps de choisir leur camp.

Avec un dessin très percutant, qui est en majorité constitué de gros plans sur les visages, Masaya Hokazono nous plonge dans l’urgence. Il nous est impossible de prendre de la distance. A toujours nous retrouver au cœur de l’action, il n’est pas possible d’analyser ce qui se passe, ni d’anticiper l’arrivée de la prochaine attaque mortelle.
Masaya Hokazono est un maître en la matière. L’atmosphère de Freak Island est glaciale. La peur est omniprésente.
Venez prendre plaisir à souffrir aux côtés de ces étudiants que rien ne préparait à un tel calvaire.


Xavier