Fire, Fire, Fire, vol.1 Année de sortie : 2015

Auteur : SHOUJI Sato
Editeur : Delcourt



Collection : Seinen Tonkam
168 pages NB + entêtes de chapitres couleurs
Date de parution : 12/11/2015
ISBN : 978-2-7560-7234-0

Dans un monde post apocalyptique où le ciel bleu a fait place à un gris perpétuel, vit Jiga, un jeune japonais. Ce dernier recherche d’autres japonais, ici d’une civilisation quasi éteinte, et qui pourront partager leur culture et leur histoire. Accompagné d’un méca râleur et boiteux et d’une jeune femme lubrique et aux intentions opaques, Jiga sillonne quartiers mal famés ou égouts des grandes métropoles pour retrouver ses pairs.

A la première double-page couleur, le ton est donné ! On aura droit à du fan service érotique plutôt présent. Et cela s’avère plus que lassant. C’est carrément déplacé. Les tétons à demi flous, les perpétuelles tentatives de copulation initiés par les femmes, et la quasi-totalité de l’intrigue qui tourne autour des hôtels de passe…
Certes, le héros qui recherche sa fameuse civilisation japonaise oubliée et le méca farfelu qui l’accompagnent valent le coup d’œil. Mais les scènes osées, dévoilées, lascives à outrance ne font que freiner l’action de ce manga et nous endormir.

La série animée profite cependant d’un beau succès car elle entame sa deuxième saison au Japon.


Tiphaine