Bokurano (Notre Enjeu) Tome 3Année de sortie : 2008

Auteur : KITOH Mohiro
Editeur : Asuka



Format : 127 x 182 - 224 pages : Noir & blanc

Sortie : 11 Septembre 2008

ISBN : 9782849654415

La série noire continue avec ce 3ème volume de Bokurano. La tension monte encore d’un cran entre les enfants qui doivent piloter le Zearth, ce robot géant venu d’on ne sait où. Leur position devient de plus en plus inconfortable. Déjà le fait de devoir livrer un combat pour sauver l’ensemble des espèces vivantes de la terre, n’était pas une situation facile à gérer. Mais savoir que l’on va mourir même en cas de victoire ne peut que provoquer un électro-choc chez des enfants. Le don de soi n’étant pas quelque chose d’inné chez tout le monde, les futur(e)s pilotes vont avoir des réactions très différentes en vivant cette expérience des plus extrêmes. Isao Kako va complètement perdre pied et tenter de se couper du monde. N’ayant plus rien à espérer, Isao va s’en prendre à son entourage et devenir violent, laissant exploser toute ses rancoeurs et ses pulsions, puisque la mort l’attend tôt ou tard.

L’intervention de l’armée, alertée par Takami Komoda, dont le père est militaire, va mettre les jeunes collégiens face à de nouvelles responsabilités, les combats ont fait plusieurs milliers de morts parmi la population. L’intervention des adultes va-t-elle permettre une issue plus favorable ? Rien n’est moins sûr, car l’attitude de Monsieur Truckifouette est toujours aussi irrationnelle et dénuée de compassion.

Comment réagir en situation de stress extrême ? De quel droit peut-on porter un jugement sur les actions des autres sans connaître ? Pourquoi ne pas profiter à des fins personnelles des situations qui se présentent ?

Bokurano est un seinen à l’atmosphère toujours aussi tendue. Il est très difficile d’avoir de l’attirance pour l’un des enfants, car malgré leur position de victime, tous ont de noirs desseins. Mais la pitié n’est jamais loin, car leur situation fait toujours peine à voir.

Cette série extrême est aussi dérangeante que passionnante.

Pourvu que la suite ne se fasse pas trop tarder.