Drakengard, destinées écarlates vol.1Année de sortie : 2016

Auteur : EISHIMA Jun/ZET
Editeur : Kurokawa



Attention : Pour public averti, 16ans et +

Collection Seinen
192 pages NB
Date de parution : 14 avril 2016
ISBN : 978- 2-368-52203-4

Deux personnages sans pitié massacrent les humains victimes de la maladie des yeux rouges. Nero, un elfe noir lubrique et logiquement très bon archer, accompagne ainsi One, le guerrier sanguinaire qui a le pouvoir d’invoquer les dragons. Tout ne semble que vice dans l’esprit de ces deux exterminateurs. Et pour le moment il s’avère difficile de trouver du bien fondé à leurs actions (sauf si vous connaissez le jeu Drankengard et son historique sur le bout des doigts).

C’est bien simple, je ne vais pas vraiment spoiler l’histoire en révélant que ce premier volume se commence comme il finit, par un viol. Cela donne le ton de ce manga violent à l’extrême et de ses deux personnages principaux sans foi ni loi.
En outre, on ne connaît pas vraiment les motivations de ces deux assassins. Seule une partie de leurs capacités guerrières nous est présentée, de même que l’étrange lien entre One et un dragon.
A part dans les détails morbides ou graveleux, le dessin ne se montre pas vraiment minutieux, laissant volontairement de côté les décors. Evidemment il se rattrape sur les combats et notamment les mouvements effectués par One.

Nous n’avons pas été convaincus par Drakengard.
Si vous êtes adepte de seinen fantastiques hyper violents vous y trouverez peut être votre compte ?
Autrement, il vous faudra être fan du jeu video…

Tiphaine