Les Chroniques de Lapicyan, vol.1 Année de sortie : 2016

Auteur : LINCO
Editeur : Glénat Manga



Collection : shôjo
152 pages NB + introduction en couleurs
Date de parution : 29 juin 2016
ISBN : 978-2-344-00690-0

Alors que jadis la paix régnait au Royaume de Tagareste, un esprit malin a déclanché la guerre entre les esprits de la Nature et les humains avides de leur voler leurs gemmes. Depuis, ces deux clans s’opposent et surtout ne doivent pas s’unir.
Les parents de Sui en ont décidé autrement. C’est ainsi que sa mère est devenue mortelle et lui a légué sa précieuse gemme. La jeune demi humaine décide de partir à la recherche de son père quand elle se rend compte que les relations ne font qu’empirer entre esprits et humains provoquant des dommages dramatiques sur les milieux de vie (désertifications, événements climatiques chaotiques…). En chemin, elle fait la connaissance d’un puissant esprit de l’eau, un peu soupe au lait. Ce dernier décide malgré tout de l’accompagner dans sa quête.

Les chroniques de Lapicyan sont non seulement le premier manga de Linco mais bénéficie d’une publication exceptionnelle. Il s’agit en effet de la 3ème collaboration directe entre la maison d’édition Glénat Manga et un auteur japonais. Pour sceller ce lien, la mangaka est présente à Japan Expo 2016 du 7 au 10 juillet, à Paris.

Avec un trait fin, Linco détaille le visage de ses personnages pour retranscrire au mieux leurs émotions. Ce shôjo d’heroic fantasy fonctionne bien tant au niveau graphique qu’au niveau de la narration même si on aurait apprécié de découvrir plus de décors en fonds de cases. De même, il est parfois difficile de bien se repérer dans les flashes back. En revanche l’héroïne possède un important capital sympathie, de même que les personnages qu’elle peut aider lors de sa quête. L’esprit qui l’accompagne, montre quant à lui une puissance très intéressante pour la suite des événements. La narration est globalement dynamique avec un récit rythmé.

Début réussi pour ce sympathique shôjo d’heroic fantasy.

Tiphaine