L’Ordre d’Avalon Année de sortie : 2016

Auteur : IZU/MORGIL
Editeur : Glénat Manga



Collection Seinen
144 pages NB
Date de parution : 6 juillet 2016
ISBN : 978-2-344-01578-0

Juin 2016, Nicolas Quitin, historien, attend son coauteur pour la séance de dédicace de leur livre, au Mont-Saint-Michel. Hélas, celui-ci est retrouvé décédé, un balle dans la tête au pied des remparts. Cet éminent archéologue, Ryo Tachibana, aurait-il découvert un secret ou représentait-il un obstacle à l’ascension de quelqu’un ?
Nicolas et son amie d’enfance qui connaît parfaitement les lieux, la policière Clotilde Dumont, se lance dans une enquête. Celle-ci les mène au cœur des préoccupations politiques autour de l’écologie du site, mais aussi dans les arcanes d’une société secrète prônant la résurrection du Roi Arthur.

Voici un ouvrage étonnant qui fait partie de la collection « éditions du patrimoine » co éditée par Glénat et Les Monuments Nationaux. D’abord parce qu’il s’agit d’un manga, écrit dans le sens de lecture traditionnel, à savoir de droite à gauche. Certains des personnages présents sont d’ailleurs des japonais francophiles, d’autres des français japonophones et versés de culture nippone.
L’Ordre d’Avalon est donc un mélange total de cultures entre les légendes (ou la réalité) celtiques, les traditions japonaises et les affrontements politiques autour de ce haut lieu touristique et patrimonial qu’est le Mont-Saint-Michel.

Ce manga, classé parmi les seinen par l’éditeur, est en outre un véritable thriller ou tout du moins un polar avec un meurtre, une enquête, des fausses pistes et une résolution.
A la fin de ce tome autoconclusif, on retrouve un éclairage culturel et historique pour expliquer les différents fils qui ont permis de construire cette histoire.


Tiphaine