Les Enfants de la baleine, vol.3Année de sortie : 2016

Auteur : UMEDA Abi
Editeur : Glénat Manga



Collection Seinen
192 pages NB
Date de parution : 04/05/2016
ISBN : 978-2-344-00737-2

Rien ne va plus sur le vaisseau de sable la Baleine de Glaise. Dans sept jours ses habitants, qui viennent de découvrir qu’ils ne sont pas seuls au monde, seront attaqués par un autre vaisseau, très puissant. Le but avoué de cette attaque est une éradication pure et simple.
Alors que les anciens choisissent une solution radicale, les enfants de la baleine s’y opposent. Ils commencent à organiser leur défense en s’appuyant sur le pouvoir de ceux qui sont marqués, le samia. Celui-ci permet de mieux maîtriser les armes et de porter de objets plus lourds que de coutume en contrôlant les émotions. Leur préparation guerrière sera aussi bien aidée par Lycos, jeune fille du vaisseau voisin qui a été blessée lors d’une précédente attaque et compte bien aider les habitants de la Baleine contre les siens, notamment son frère sanguinaire. Mais Lycos semble parfois garder des bribes d’informations pour elle…

L’heure est à la stratégie sur la Baleine de Glaise. On suit les plans des uns et des autres. La défense se répartit en plusieurs groupes, ce qui permet de développer l’histoire de certains personnages par le jeu de flashes back. Les commentaires du scribe Chakuro nous aident également à comprendre les us et coutumes des lieux. L’avancée de la réflexion aussi. Ils semblent toutefois moins présents que dans les précédents volumes, ce qui n’est pas forcément bien.
Les relations entre personnages sont vraiment alambiquées dans ce seinen. Normal puisque le pouvoir de certains protagonistes se centre sur les émotions.
Malgré un dessin vraiment magnifique tant au niveau des personnages que des fonds de cases, j’ai un peu de mal à me repérer entre tous les protagonistes. En outre les personnages masculins ont les traits vraiment trop fins. Il s’avère souvent difficile de les distinguer de leurs homologues féminins.

Ce troisième tome est moins sauvage et violent que les précédents. Mais la tension monte et on sent bien que la bataille battra son plein dans le prochain tome et que ce ne sera pas beau vu l’état d’esprit des attaquants. On apprécie toujours autant la qualité des illustrations.

Tiphaine