L’ère des cristaux, vol.4 Année de sortie : 2016

Auteur : ICHIKAWA Haruko
Editeur : Glénat Manga



Collection Seinen
196 pages NB
Date de parution : 24 aout2016
ISBN : 978-2-344-01487-5

La couverture du quatrième tome de l'ère des cristaux est très colorée, ce qui permet d'admirer les nouveaux bras de Phosphophyllite, entre autre...
C'est bien lui qui devient le centre d'attraction. Dire qu'il ne servait pas à grand chose il n'y a pas si longtemps. Depuis qu'il a subi ses évolutions aux jambes et aux bras, Phosphophyllite a développé de nouvelles capacités et une nouvelle attitude.
C'est une véritable alchimie qui se produit sur Phosphophyllite. Cela intéresse ses camarades qui sont de plus en plus présents. Au point qu'il a l'impression d'être devenu une bête curieuse. Il faut avouer que c'est bel et bien le cas.
Mais cela ne va pas durer trop longtemps pour deux raisons. Maître Vajra va tomber de sommeil après avoir tant veillé. Et Bort va demander à Phos de faire équipe avec lui pour lui apprendre à mieux se battre contre les séléniens.
C'est un peu le monde à l'envers.
Et encore, vous n'êtes pas au bout de vos surprises.

C'est un quatrième volume haut en couleurs qui vous attend, comme vous l'annoncait la couverture.
L'aventure bat son plein, en deux temps majeurs que je vous laisse découvrir lors de votre lecture.
Haruko Ichikawa nous fait découvrir tant de nouveaux éléments de cet univers si étrange où vivent les Cristaux. C'est un plaisir d'en savoir toujours un peu plus au milieu de ces combats qui sont l'occasion de chorégraphies si esthétiques.
L'adversaire qui se présente cette fois est des plus étranges, soyez en sûr.
Avec la finesse que nous lui connaissons, Haruko Ichikawa nous fait rêver une fois encore. Il sait avec une délicieuse habileté rendre beaux des passages tragiques. N'oublions pas que les affrontements sont toujours d'une violence extrême. Même si les Cristaux peuvent être soignés, ils finissent en pièces. Et les séléniens une fois découpés disparaissent une bonne fois pour toute (jusqu'à preuve du contraire).

Quoiqu'il en soit, l'histoire est belle. Reste à voir comment tout cela évolue. De nombreuses zones restent toujours obscures pour les Cristaux comme pour nous. Il faudrait que Maître Varja soit plus loquace. Mais nous n'en sommes pas là.
La série suit son cours, ce qui nous fait bien plaisir.

Xavier