Mob Psycho 100, vol.3Année de sortie : 2017

Auteur : ONE
Editeur : Kurokawa



Collection shônen
192 pages NB
Date de parution : 14 septembre 2017
ISBN : 9782368525180

En fin de deuxième tome, nous avions laissé Shigeo Kageyama sur le point d’exploser une nouvelle fois.
Dès le début de ce troisième volume nous allons assister à une démonstration de ses pouvoirs. Mais attention, Mob n’y est pour rien, si l’on peut dire. Lorsqu’il perd le contrôle, il n’est plus le même, au point que l’on se demande s’il est conscient de ce qui se passe. A priori non. Ce qui est une source d’inquiétude, lorsque vous constaterez l’étendue de ses capacités. Cela dit, lorsque Shigeo va reprendre le dessus et ouvrir les yeux sur ce qui l’entoure, il va tenter de réparer les dégâts considérables qu’il a causé.

Si nous ne comprenons toujours pas les origines de ces moments d’absence de Mob, cela lui assure bien malgré lui un début de réputation dans les différents lycées de la ville. Après tout, il vient de terrasser l’un des plus réputés des chefs de gang ! Ce qui ne va pas lui assurer un avenir de tout repos.
En parallèle, Ritsu Kageyama, le petit frère de Shigeo, va mettre le doigt dans un engrenage dont il ne mesure pas l’ampleur. Quelle idée de se faire passer pour son grand frère auprès d’une entreprise qui souhaite développer les pouvoirs psychiques, alors que lui-même n’en possède aucun…

Dans un style toujours aussi décalé, que ce soit pour le scénario ou pour le dessin, la série Mob Psycho 100 part dans tous les sens. Vous avez plusieurs intrigues qui se recoupent et vivent en parallèle. Entre la lutte des gangs des lycées, les relations entre frères dans les différentes familles, ceux qui ont des pouvoirs, ceux qui en voudraient… Tout ce petit monde cohabite plus ou moins bien au milieu d’une ville qui va finir par nous apparaître comme un rassemblement géant de personnes étranges.
Comment peut-on avoir des noms de lycées à connotations culinaires ?
Pourquoi y a-t-il autant de phénomènes paranormaux ?

Le scénario de One réussit à ce que tout tombe juste, malgré les situations plus qu’improbables. Aucune fausse note, aucune erreur dans le déroulement de l’histoire. C’est un travail considérable qu’il a dû produire pour arriver à un tel résultat, avec tant de protagonistes. Surtout que comme tout Shônen qui se respecte, nous voyons de nouveaux personnages apparaître, toujours plus balèzes que les premiers.
Le dessin est toujours aussi décalé.

Mob Psycho 100 reste une curiosité dans le monde éditorial, ce serait dommage de vous en priver.

Xavier