Sherlock, 3- Le grand jeuAnnée de sortie : 2017

Auteur : MOFFAT/GATISS/JAY
Editeur : Kurokawa



Collection : Seinen
240 pages NB
Traducteur : Fabien Nabhan
Date parution : 12 octobre 2017
ISBN : 9782368524404


Alors que Sherlock s’ennuie au point de tirer dans les murs du 221b Baker Street, son frère Mycroft vient lui proposer une affaire qui ne le tente guère de prime abord. Il laisse donc Watson s’en occuper tandis qu’une bombe explose dans leur demeure de location. Manifestement, c’est le fait d’un certain Moriarty qui sévit de plus en plus près de Holmes. Et même si les techniques de ce génie du crime sont abjectes, il faut bien reconnaître que notre détective voit un intérêt relativement délectable à s’opposer à lui ! Et c’est sur qu’il faut être réactif puisque les victimes, copieusement enrubannées avec de l’explosif dicte des énigmes à Sherlock. Ce dernier doit les résoudre dans le temps imparti sous peine de voir d’autodétruire le message (et son émetteur humain).

Fidèle adaptation manga du troisième épisode de la saison 1 de la série Sherlock, ce volume met en évidence la personnalité tordue de Moriarty. Et aussi le fait qu’il existe un ennemi à la hauteur du détective surdoué.
Les dessins comme le déroulement sont identique à l’épisode. Mais on note moins d’intervention de la pensée de Sherlock sous forme d’incrustations numériques comme l’on peut le voir en film. Ici, les nouvelles technologies apparaissent surtout sous la forme des retranscriptions de textos en marge des cases.

Je continue de me poser la question de la pertinence d’une adaptation manga. Surtout si copiée-collée. Mais il me semble que la lecture peut retrouver son usage premier avec ce type de publications, par exemple se lire dans un transport en commun où l’on ne visionnerait clairement pas un épisode entier de Sherlock. En tout cas, c’est toujours très bien réalisé.

Tiphaine