Les liaisons dangereuses, intégraleAnnée de sortie : 2017

Auteur : SAITO Chiho/CHODERLOS DE LACLOS P.
Editeur : Soleil Manga


Copyright : SHISHAKU VALMONT -KIKEN NA KANKEI- © 2010 Chiho SAITO / SHOGAKUKAN

Collection : Shojo, édition prestige
Broché avec jaquette couleur, 384 pages NB
Date de parution : 08/11/2017
ISBN : 978-2-302-06557-4

Maintes fois adapté au cinéma (« Les liaisons dangereuses 1960 » par Roger Vadim, « Les liaisons dangereuses » par Stephen Frears en 1988, « Valmont » par Milos Forman en 1989, « Sexe Intentions » de Roger Krumble en 1999…) et source d’inspirations multiples en littérature, cinéma et autres arts, l’œuvre épistolaire de Choderlos de Laclos est ici adapté sous la forme d’un manga. Publié dans la collection prestige d’adaptations littéraires de chez Soleil (on se souvient d’ Orgueil et Préjugés fin 2016), il se lit à l’occidental, de gauche à droite.

Nous pouvons tout d’abord saluer l’adaptation qui reprend une certaine partie des correspondances et laisse bien apparaître les différents échanges de lettres. Ensuite, notons que les illustrations restent très chastes malgré le propos fort libertin qui a laissé lieu à quelques scènes cinématographiques d’anthologie. C’est peut être là qu’il aurait fallu en montrer un peu plus. Sans tomber dans l’excès que l’on rencontre dans certains mangas, il aurait peut-être fallu « érotiser » certains passages marquant comme la rédaction de la lettre à Danceny dans le lit de Cécile.
Du côté de la représentation des personnages, les traits sont sans doute un peu trop doux. On ne lit pas toutes les intentions sur les visages. Au final chacun manque un peu de personnalité graphique. C’est sans doute là que l’on aurait pu améliorer ce manga.

L’ambiance générale du livre est cependant très bien retranscrite. Notamment, la critique de la société pudibonde de l’époque, l’appât de l’argent et les mariages arrangés. Mais surtout le final moralisateur est extrêmement bien narré sans jugement mais avec une belle fidélité à l’œuvre originale.

Tiphaine