Soul Eater IV (tomes 8-9)Année de sortie : 2018

Auteur : OHKUBO Atsushi
Editeur : Kurokawa



Volume double 384 pages NB
Contient les volumes originaux 8 et 9
Date de parution : 11 janvier 2018
ISBN : 9782368525357

Comme toujours beaucoup de bonnes choses au menu du huitième volume de Soul Eater. Sid, Mira et Asusa ont été officiellement envoyés en mission par le Maître Shinigami afin de découvrir les plans et les armes dont dispose l’organisation Arachnophobia.
Mais c’est sans compter l’intervention de Black Star et ses amis qui sont partis mener bataille sans demander l’avis de personne. L’impétueux jeune garçon se trouve de nouveau confronté au samouraï Mifuné pour un combat d’anthologie, très impressionnant et qui révèle un peu plus les immenses possibilités de Tsubaki. Cependant, l’issue de l’affrontement va laisser un goût amer à Black Star qui aura bien du mal à se remettre.
Nous assistons également à l’entrée dans le monde de Shibusen de Crona, qui participe pour la première fois à une réception. Celle-ci est donnée par Death The Kid et s’avère plutôt réussie.
Le temps presse et Kid doit participer à une mission importante : retrouver le train sans rail qui ne fait escale qu’une fois tous les 100 ans. Pour cela, il se rend dans le désert mais n’est pas seul à s’intéresser à ce moyen de transport insolite…
Toutes ces aventures très rythmées sont de plus placées sous l’ombre du retour de la sorcière Medusa qui semble loin d’avoir jouer toutes ses cartes.

Ce chapitre 8 joue le rôle d’épisode charnière puisque les personnages vivent des choses qui vont influer sur leurs actions ou décisions à venir (Black Star, Crona, Elga…). Avec un combat spectaculaire, un passage un peu léger (réception) et des secrets révélés (contenu du laboratoire d’Arachnophobia, retour de Medusa, nature de Tsubaki…), le récit continue de nous ensorceler et de nous divertir.

Dans le chapitre 9 Les meilleurs meisters de niveau 1 de Shibusen partent en mission avec leurs professeurs dans le but d’affronter les troupes d’Arachnophobia et de récupérer avant elles l’infusio, le plus puissant des artefacts. C’est l’occasion pour nous de découvrir de nouveaux meisters avec des armes – comme toujours – originales. Ces personnages ne sont pas exploités au maximum de leurs possibilités dans ce volume mais promettent quelques beaux combats par la suite.
Parallèlement, Crona reste sous l’emprise maléfique et malsaine de sa mère, la puissante sorcière Medusa. Elle va donc essayer de trahir ses amis en introduisant un mouchard chez le Professeur Stein. Ce dernier continue d’entraîner Maka et ses amis à accorder leurs longueurs d’âmes, ce qui n’est pas des plus évident avec un Black Star surpuissant et hyper égocentrique. Mais la folie guette le Professeur et il éprouve de plus en plus de difficultés à lutter.

Un intermède fera également la part belle, une nouvelle fois, à l’insupportable épée Excalibur, pour un récit à part, et plein d’humour.

Encore un volume bien dense en aventure mais avec une dose de combats un peu réduite. On retrouve certes quelques échanges mémorables mais ils sont en faible quantité en comparaison avec certains autres opus de Soul Eater.
Les personnages restent charismatiques, hauts en couleurs ou/et drôles et nous entraînent dans des aventures improbables que nous apprécions toujours autant. Pas de baisse de forme pour ce volume 9 et cette série que l’on aime inconditionnellement.

Tiphaine