Stray Dog, vol.4Année de sortie : 2018

Auteur : VanRah
Editeur : Glénat Manga



Collection Seinen
304 pages NB
Date de parution :4 juillet 2018
ISBN : 978-2-344-02711-0

Suite à l’aggravation du Fléau qui le ronge de l’intérieur, le lycan Toru a failli perdre totalement contrôle et ne garder que sa part bestiale. Mais l’intervention de Aki l’a sauvé et a permis à Tarot de lui poser des scellés salutaires. La contrepartie c’est la douleur intense ressentie par Toru et l’affaiblissement de Tarot. Des broutilles si Kira n’avait pas amplifié son attaque de façon démesurée, entraînant le recrutement de Toru, seul capable de le vaincre, par le Bird. Encore faudra-t-il faire sauter quelques scellés et prendre le risque de voir basculer Toru totalement vers son côté démoniaque.

Ce volume 4 de Stray Dog sort en même temps que le prequel spin-of de la série Mortician. Les explications sur le monde laissent donc place aux combats. Et quels combats ! La puissance des protagonistes ne fait que se démultiplier provoquant le chaos autour des zones d’affrontements. A chaque coup, une parade. Alors que chaque attaque se veut bien plus forte que la précédente. Il semble que seule une tactique imparable pourra engendrer un vainqueur. Mais pour le moment bien malin est celui qui peut déterminer quel camp de celui du Bird ou de celui de Kira, remportera la victoire finale.
Les illustrations me plaisent toujours autant, par leur dynamisme, leur fluidité de mouvements et la finesse des traits des personnages. Mon seul petit bémol ira à l’agencement des bulles, notamment parce qu’il y a beaucoup de réflexions introspectives de la part des personnages, qui m’apporte parfois de la confusion et des difficultés de compréhension sur le récit.

Avec ce volume 4, Stray Dog confirme son statut d’œuvre magnifique, haletante, preuve qu’en France aussi on sait faire du seinen de qualité ! Bravo.

Tiphaine