Soul Eater VIII (tomes 16-17) Année de sortie : 2018

Auteur : OHKUBO Atsushi
Editeur : Kurokawa



Volume double 368 pages NB
Contient les volumes originaux 16 et 17
Date de parution : 10 janvier 2019
ISBN : 9782368526194

Volume 16 :
Fort de son nouveau statut de Death Scythe, Soul doit s’entraîner avec Maka pour développer d’autres compétences de combat, notamment voler comme les sorcières. Mais le couple de combattants est en pleine crise d’identité. Tous deux devront se ré-accorder si ils souhaitent redevenir efficaces. L’équipe de méchants qui a enlevé Death-The-Kid, compte bien exploiter cette faille pour capturer Maka, jugée bien trop puissante.
Parallèlement, nous retrouvons Black Star en pleine forme. Tandis que Kirik part en expédition avec ses propres armes démoniaques Fire et Thunder mais également avec les sœurs Thompson pour percer les secrets de Médusa. Crona fera également sa réapparition.
Un 16ème volume riche en informations qui laisse peu de personnages de côté. A part Blair la sorcière qui n’est gratifiée que de son aspect de chat sur la couverture. L’aventure avance et les élèves de Shibusen continuent de gagner des points dans diverses aptitudes. Ils sont aussi confrontés aux affres de l’adolescence et veulent être reconnus pour eux-mêmes ce qui pose parfois quelques soucis dans la résonance des âmes.
Les dessins sont toujours aussi sympas et travaillés avec des références au masque du maître Shinigami sur la plupart des objets de la vie quotidienne (oreilles du casque pour écouter la musique, lampadaire…). J’aime toujours autant le soleil, surtout sa tête de fou quand il se lève.

Volume 17 :
Crona a complètement sombré dans la folie. Elle en tire une force incroyable, ce qui va donner un combat extraordinaire contre Black Star. Celui-ci a également gagné en puissance et la nouvelle attitude de Crona le rend furieux. Elle n’a en effet aucun souvenir de Maka. Cette dernière se fait punir parce qu’elle a justement essayé d’emprunter un livre interdit pour sauver Crona. Mais d’autres préoccupations la monopolisent. Les élèves de Shibusen sont de plus en plus préoccupés par leur apparence et certaines filles s’intéressent de près à Soul depuis qu’il est devenu Death Scythe. Une expédition s’organise également pour libérer Death The Kid du livre d’Eibon. En fin de volume, une surprise de taille attend les participants à cette mission !
Un 17ème volume bien dynamique avec des combats magistralement orchestrés (celui entre Crona et Black Star comble les attentes des lecteurs, tandis que Justin est loin d’être ridicule face à Medusa). Les « tortures » infligées à Death The Kid en exploitant sa phobie de l’asymétrie sont très bien trouvées. On assiste aussi au grand retour de Blair la sorcière dans un rôle complètement décalé. Bref, avec en plus l’assaut du livre d’Eibon et de ses sept sulfureux chapitres, le menu est bien dense et le lecteur a de quoi se régaler ! L’auteur semble avoir voulu s’amuser et nous sert une série d’informations loufoques. Les personnages se retrouvent dans des situations bien improbables. Est-ce que tout le monde perd les pédales à Shibusen ? Ou bien A. Okhubo aime-t-il toujours prendre de la distance et alléger le propos avec un humour décalé ?
Voici un excellent volume qui booste la série. On prend un réel plaisir à le lire et à découvrir les très nombreuses histoires de ce chapitre. Le dessin est toujours aussi agréable ce qui ne gâche rien.


Tiphaine