Blue Eyes Sword vol.1Année de sortie : 2019

Auteur : TAKAHIRO/STRELKA
Editeur : Kurokawa



Collection Seinen
208 pages NB
Date de parution : 11/04/2019
ISBN : 9782368527894


Le scénariste Takahiro avait encore beaucoup de choses à nous raconter à propos des provinces du monde qu'il a créé sur la série Red Eyes Sword - Akame Ga Kill. Après la prequelle Red Eyes Sword zéro, qui nous fait découvrir les jeunes années d'Akame, nous voilà une dizaine d'années après la fin des événements de Red Eyes Sword ( je ne vous dévoile rien ici, sur ce sujet. Je vous invite à lire nos chroniques de cette série en 15 volumes : lien chronique volume 4).

Nouveaux lieux, nouveaux personnages, nouveaux conflits.
Pour cette série, nous découvrons la jeune mangaka Strelka, dont le dessin respecte bien le style de Tetsuya Tashiro, tout en ayant une petite patte personnelle.
Dans le premier chapitre, nous revenons dans le temps pour vivre une terrible bataille entre les provinces de Sôkai et de Tenrô. La capitaine Hinowa est une guerrière volontaire, qui force l'admiration de ses hommes. Mais elle va tomber sur une adversaire redoutable qui utilise ce qui pourrait bien être une arme divine. Retour au présent (de la série). Nous découvrons Hinata, qui a décidé de changer de nom pour prendre celui d’Hinowa. Hinata /Hinowa est la fille de cette fière capitaine Hinowa. Elle prend le nom de sa mère pour lui rendre hommage. Hinata/Hinowa est pêcheuse indépendante, son but est de devenir un bon soldat comme sa mère, pour gravir les échelons et avoir une belle situation. Elle pense ainsi honorer la mémoire de sa mère. Comme ses amis, elle s'entraîne avec un vieil ermite bien mystérieux, qui ne veut pas révéler son nom. Tous rêvent de la gloire qui sera bientôt acquise sur les champs de bataille, pour diverses raisons.
Leur but de cette guerre interminable est simple, défendre la province de Sokai des tentatives d'invasion incessantes de la part de Tenrô.
Quelle n'est pas leur surprise de découvrir le corps d'une jeune femme un matin sur la plage. Il s'agit d'Akame. Qu’ils vont recueillir et soigner.

Cette suite est toujours un seinen de Dark Fantasy. La guerre fait rage depuis des années entre les différentes provinces de cette région du monde. La vie des soldats n'a pas de valeur. Les objectifs de leurs responsables respectifs sont simples : pour Sokai résister aux attaques, grâce au château de Ryûmon, imprenable depuis des générations. Pour Tenrô, enfin réussir à étendre son territoire grâce à la conquête de celui de Sokai.
Au programme, des combats, nombreux et variés, que ce soit à l'entraînement, ou sur le champs de bataille. L'équipe qui existe autour d'Hinata/Hinowa regroupe différents styles du sabreur à l'archer. Et je pense que nous n'avons pas encore tout vu.
Nous entrons très vite dans le vif du sujet avec Blue Eyes Sword. L'auteur doit penser, à juste titre, que tout le monde connaît déjà la série Red Eyes Sword, ses codes, ses personnages. Cela permet d'avancer très vite dans la série et d’enchaîner. Il faut dire que le temps presse, la guerre est toujours là à frapper aux portes du château de Ryûmon.
Des personnages charismatiques, des enjeux politiques élevés, voilà quelques ingrédients employés une fois de plus par Takahiro.
Tout est là pour nous mettre l'eau à la bouche. La présence d'Akame n'est pour l'instant pas exploitée, mais nous pouvons faire confiance à Takahiro pour nous réserver quelques surprises à l'avenir.

Blue Eyes Sword est dans la droite ligne de Red Eyes Sword, même si la lecture des 15 volumes n'est pas indispensable, elle reste souhaitable.
Nouveau théâtre d’opérations pour Blue Eyes Sword qui démarre sur les chapeaux de roues. Cela promet de très bons moments de lecture, comme ce fut le cas sur Red Eyes Sword.

Xavier