Saint Seiya, Saintia Sho, t12Année de sortie : 2019

Auteur : KUORI Chimaki / KURUMADA Masami
Editeur : Kurokawa



Shônen/Saint Seiya
160 pages NB
Date de parution : 13 juin 2019
ISBN : 9782368527184

Les Saintia ne sont pas au bout de leurs épreuves ! Alors qu'elles se sont regroupées, grâce à l'intervention de Mû et qu'elles repartent de plus belle pour tenter de sauver Athéna, armées de leurs épingles, offertes par la Déesse Artémis, un nouvel obstacle va s'ériger devant elles.
Cette fois, pas d'adversaire à combattre. C'est Phobos, serviteur d'Arès, qui est là pour leur enlever tout espoir. Sa technique est simple : séparer le groupe et les faire affronter seules de nouveaux adversaires. Les voilà respectivement au Mont de la destruction, au Fleuve de l'oubli, à la Vallée du massacre, au Lac des serments et à la Forêt de la famine. Elles n'ont que 6 heures avant qu'Ares n'ait puisé toute la vie d'Athéna.
En parallèle, Milo du Scorpion va affronter Rigel d'Orion.

L’aventure est un peu figée dans ce 12ème volume de Saintia Shô, pour ce qui concerne la lutte entre Athéna et Eris, en raisons des nouveaux duels qui vont se produire. Sur les 5 Saintia, nous n’en verrons qu’un. Il en reste donc 4. Seront-ils au programme du 13ème volume ?
Quoi qu’il en soit, ce duel qui met en scène Katya est l’occasion de revenir sur son passé et de mieux cerner ses motivations dans son rôle de protectrice d’Athéna.
Pour ce qui est de Milo, nous vous laissons la surprise.
Ce 12ème tome laisse une grande part au combat, avec des chocs très forts entre les combattants. Finis les enfantillages depuis longtemps, il faut frapper vite, car le temps est compté.
Tout le monde souhaite en découdre le plus vite possible. Il n’est plus question de retenir ses coups, quel que soit son opposant(e). L’intérêt supérieur d’Athéna le commande.
Et les choses ne sont pas finies, bien au contraire, comme le présentent le vieux maître et Shaka.

Tout l’univers de Saint Seiya est présent dans la série, comme vous le savez bien. C’est toujours un plaisir de voir des chevaliers réapparaître, tout comme le personnage du vieux maître. Tout est très bien ficelé pour que vous preniez toujours un immense plaisir à la lecture des aventures de ces guerrières hors du commun à la volonté inflexible.
Les dessins sont très soignés, avec une foule de détails sur les armures et les attaques. Le travail réalisé est considérable, par exemple sur les blessures, qui sont autant d’éléments supplémentaires à intégrer dans les cases.
Saintia Shô continue de monter en puissance. Avec une série animée également en cours (petit rappel sur le sujet en fin de volume).

Xavier