Ikigami, préavis de mort, tome 2Année de sortie : 2009

Auteur : MASE Motorô
Editeur : Asuka



Date de parution : 9 avril 2009

224 pages : Noir & blanc

ISBN :978-2-84965-558-0

Retour de la série choc d’Asuka en ce mois de mai 2009. Ikigami Préavis de Mort commence très fort : Kengo Fujimoto se fait larguer par sa copine, car elle ne supporte plus le fait qu’il travaille pour le service qui délivre les ikigami. Mais attention, car à critiquer le système, elle risque de se faire inoculer la fameuse capsule qui tue un jeune adulte sur mille, en raison de la « Loi pour la sauvegarde de la prospérité nationale ». Le ton est donné dès les premières pages, au cas où vous auriez oublié à quel point ce futur proche est devenu cynique et froid. Cela rend Kengo un peu plus humain, mais n’enlève rien à la dureté du propos de ce manga.

Ensuite, vous allez découvrir deux destins qui vont brutalement s’arrêter. Le premier récit va s’attacher au sentiment d’un proche de la ‘victime’ du système de sélection. Takeshi Katsumura va devoir répondre à cette simple question : peut-on sacrifier un rêve pour passer les derniers instants avec sa compagne (Kazusa)? Mais la situation est bien plus complexe qu’elle n’y parait. Et c’est un vrai déchirement de voir Kazusa mourir, surtout dans de telles circonstances, que je vous laisse découvrir. Sans rien vous dévoiler, sachez que rien ne sera épargné à Takeshi Katsumura.

Puis c’est au tour de Takebe d’apprendre qu’il va mourir dans 24 heures. Quelle cruelle nouvelle, alors qu’il aide des personnes âgées dans une maison de retraite pour qu’elles se sentent moins seules, que d’apprendre qu’il va bientôt disparaître. Afin de ne pas gâcher ses derniers instants, il va tout faire pour se rendre utile jusqu’à son dernier souffle. Une magnifique leçon de courage !

Ikigami est vraiment très dérangeant, avec cette loi qui fait mourir une personne sur mille pour que les citoyens prennent plaisir à vivre. Mais comment supporter de laisser décéder des personnes sans histoire, qui sont utiles pour leurs proches. Si certains refusent de voir plus loin que leur petite situation, comme c’est le cas des chefs de service de Kengo, vous ne pourrez pas vous empêcher d’y réfléchir.

Particulièrement dérangeante et saisissante, Ikigami préavis de mort et également une histoire passionnante.

Xavier