Vampire Kisses, vol.1Année de sortie : 2009

Auteur : SCHREIBER Ellen/REM
Editeur : Soleil Manga



Copyright : Vampire Kisses Text © 2007 Ellen Shreiber, Art © 2007 TOKYOPOP Inc. and Harper Collins Publishing. All rights reserved.



Collection : Gothic/Edition : Soleil Manga

192pages NB

Date de parution : 10 juin 2009

ISBN : 9782302005518

Raven est l’originale de l’école. Avec ses tenues goths hyper élaborées, son maquillage sombre et sa peau immaculée, elle fait parfois l’objet de moqueries. Mais peu lui importe ! En effet, l’adolescente a réalisé son rêve de toujours : elle sort avec Alexander, un charmant vampire aux allures de dandy. Le cimetière de Dullsville, cadre de leur idylle, se transforme la nuit venue en un lieu de profonde romance. Tout serait plutôt simple si Claude, le cousin d’Alexander, ne débarquait pas avec sa bande de demi-vampires pour réclamer un héritage particulier. Bien déterminé à se servir de Raven pour arriver à ses fins, il lui propose une « récompense » complètement folle mais attirante.

Voici un manga présenté dans le sens occidental, auteurs américains obligent. La qualité des dessins est remarquable avec des personnages de caractère aux expressions très typées et aux tenues sensationnelles. La garde-robe de l’héroïne, extrêmement fournie, fait l’objet de toutes les attentions avec de multiples détails (bijoux, coiffure…). L’opposition entre les vêtements de Raven et ceux de sa meilleure amie, ainsi qu’entre les looks des deux cousins vampires, renforce le charisme des personnages.

Le récit est sympa et plein d’humour. Excellent passage où la jeune lolita se pique le doigt à la rose offerte par son amoureux et s’inquiète un peu des effets probables de la goutte de sang qui perle sur son index. Les références sont américaines (X-Files, pom-pom girls, cliché du shopping, mode de vie, tenues vestimentaires…) et créent un décalage néanmoins rempli de cohérence avec l’univers manga.

Un très bon shôjo gothique décliné en diptyque et qui verra donc sa conclusion au prochain volume. Pas de doute que ce premier volet va faire des impatients !

Tiphaine