World Embryo, tome 1Année de sortie : 2007

Auteur : MORIYAMA Daisuke
Editeur : Asuka



Collection : Seinen

Format : 127x182mm-224 p.-Couleur/N&B

Date de parution : 23 Août 2007

ISBN 2-84965-231-8

Riku Amami, jeune collégien, reçoit un email sur son téléphone portable. Sa tante, Amane, lui demande de la retrouver dans un hôpital désaffecté en lui envoyant une photo récente d’elle. Seul soucis : celle-ci est décédée depuis deux ans. Dans l’hôpital, où il fut soigné durant son enfance, Riku se fait attaqué par une bande. Il est sauvé par son ami d’enfance, Yôhei Takebe, qui refait soudainement surface après quatre ans de silence, et une jeune fille habillée bizarrement. Tout se complique quand les téléphones portables se mettent à sonner simultanément et que tous ceux qui décrochent se transforment en monstres, les kanshu. Tout s’emmêle un peu plus quand Riku est sauvé par un mystérieux cocon géant. Et que dire de ce qui sortira quelque temps après dudit cocon…

World Embryo est vraiment une série sympathique et bien rythmée. Ce premier tome présente très clairement tout ce qu’il y a à savoir dans un premier temps. Aucun temps mort dans le récit (par exemple pas de fiche pédagogique sur les différents personnages, les particularités des monstres ou les armes). Le vocabulaire, qui m’a paru un peu vulgaire en début d’ouvrage (à cause des délinquants en fait), s’arrange par la suite, donc pas de soucis non plus de ce côté. Les traits des personnages sont fins et on ne se perd pas du tout de l’un à l’autre car chacun est typé à sa manière. Les combats, véritablement bien montés et très actifs.

Un très bon début.

Tiphaine