Shikabane Hime vol.2Année de sortie : 2010

Auteur : AKAHITO Yoshiichi
Editeur : Kazé Manga




Date de Sortie 23.09.2010


Pages 192


Format 112 x 176 mm


ISBN 978-2-84965-944-1





Alors que Makina est dans un sale état, Keisei va recevoir de l’aide de son supérieur. L’assistante de celui-ci va venir faire équipe temporairement avec Keisei pour qu’ils puissent retrouver le plus rapidement possible la trace d’Akasha Shindô, un ancien moine du Kôgonshû. Leur enquête s’avère fructueuse rapidement. Akasha tombe dans le piège qu’ils lui tendent, ce qui permet à Keisei de recueillir de nombreuses informations et de faire la connaissance de Gustave Logia dit le marionnettiste qui est un Bokor vaudou. Alors que la confrontation tourne à l’avantage de Keisei, Akacha va utiliser une technique particulièrement destructrice pour se défendre.


Shikabane Hime est une série ultra vitaminée qui va plaire à beaucoup de monde. Tous les ingrédients du succès sont présents : un duo charismatique entre Keisei, le moine discret qui souhaite sauver le monde et Makina, la sexy tueuse de zombie assoiffée de vengeance. Ce tandem improbable fonctionne parfaitement bien. Leurs motivations ne sont peut être pas les mêmes, mais elles tendent vers le même but, ce qui leur permet de progresser ensemble.


Un autre point intéressant dans ce manga est la qualité des chorégraphies des combats et la rapidité de leur déroulement. Ici, vous n’aurez pas 50 pages dédiées uniquement à quelques échanges de coups. En 3 cases vous avez déjà eu plusieurs attaques et le combat peut continuer à faire rage dans de nouvelles positions. Car les techniques sont diverses et variées : arme à feu, bâton, hache, trident, coups de pied, coups de poing, grenade… tout ce qui passe sous la main peut se révéler utile.


Et surtout, il est toujours question de survie. Ici, il n’y a aucune raison de faire des sentiments, les attaques sont faites pour tuer. Et vous n’aurez pas de discours moralisateur sur la valeur de l’adversaire et son respect. Il est impératif de faire disparaitre son opposant quel qu’en soit le prix.


Au milieu de toute cette violence, vous avez beaucoup d’humour, qui est principalement axé sur la maladresse de Keisei ou la jeunesse de son frère.


Cette série tient toutes ses promesses en terme d’action. L’intrigue générale est également en train de s’installer, avec cette menace des 7 étoiles (qui me fait penser aux cicatrices de Kenshiro). Ce fil conducteur qui est à l’origine du lien entre Makina et Keisei est dévoilé par petite touche. Ce qui entretient le suspens et la curiosité.


Shikabane Hime est une série divertissante et passionnante. Vous rateriez vraiment quelque chose en vous abstenant de la lire.

Xavier