Hokuto No Ken Tome 16Année de sortie : 2010

Auteur : BURONSON/ Tetsuo HARA
Editeur : Kaze manga





Date de parution 23.09.2010



Format 112 x 170 mm

Pages 208

ISBN 978-2-84965-948-9





Emportés par leurs récentes victoires, les rebelles commencent à voir grand. Notamment Ein, un ancien chasseur de prime, qui décide de se lancer à l’assaut du centre de détention pour les rebelles de classe A. S’y trouvent enfermés grâce aux actions passées de Ein, deux frères particulièrement puissants : Haz et Gil Harn. Kenshiro va prêter main forte à Ein pour libérer ces combatants hors pair. Pendant ce temps, les choses vont mal tourner pour Batt et Lynn, car ils vont se retrouver face au terrifiant Falco, un maître du Gento Kôken, qui sert l’Empereur céleste et s’est fixé pour mission de détruire tout ce qui représente de près ou de loin le Hokuto Shinken ou le Nanto Seiken.

Avec ce 16ème volume, vous allez une nouvelle fois assister à ce qui pourrait être appelé le côté obscur de Kenshiro, c'est-à-dire qu’il n’hésite plus un seul instant à massacrer ses adversaires en un rien de temps : l’efficacité et la violence prime avant tout. Vous aurez presque mal pour ce pauvre gardien de prison qui se fait fracturer la mâchoire pour avoir osé tenir tête à Kenshiro et Ein. Par contre, vous n’aurez aucun remord pour Ren. Et vous n’avez rien vu : la colère de Ken ne fait que croître tout au long des pages, vous en comprendrez aisément la raison à la fin de ce volume.

Le but principal de ce 16ème tome de la série est de faire monter la tension qui commence à s’exercer. L’opposition entre Falco et Kenshiro est évidente, la confrontation inévitable. Encore faut-il que nous comprenions quels sont les enjeux en présence et quelle est la valeur réelle de Falco. C’est chose faite une fois le dernière page lue. Il ne reste plus qu’à attendre de voir le résultat du duel tant attendu. Rendez vous pour cela dans le prochain tome de cette série culte qui ne cesse de captiver.

Vous verrez apparaître une petite fille dans ce 16ème tome qui se prénomme Asuka. Est-ce que l’éditeur devenu maintenant Kaze Manga avait choisi la même dénomination en référence à cette jeune fille ?

Xavier