Hokuto No Ken Tome 17Année de sortie : 2010

Auteur : BURONSON/ Tetsuo HARA
Editeur : Kaze Manga





Date de parution 18.11.2010



Format 112 x 170 mm

Pages 208

ISBN 978-2-84965-983-0



Kenshiro est entré dans la capitale, en laissant derrière lui bon nombre de cadavres. Mais après tout, il l’avait dit dans le 16ème volume : il en fait une affaire personnelle. Et visiblement, il n’est pas encore calmé. Jakoh, en bon gouvernant véreux et sans scrupule, va continuer d’utiliser Falco en l’envoyant combattre Kenshiro dont il a si peur. Falco accepte cette nouvelle mission périlleuse en raison de son dévouement envers l’Empereur Céleste. Le duel peut commencer. Et quelle confrontation ! La tension est véritablement palpable et l’on retrouve les mêmes émotions que lors du combat qui avait opposé Kenshirô à Raoh, c’est pour dire !

Le scénario de Buronson ne souffre aucune faiblesse et le dessin de Tetsuo Hara est toujours aussi percutant. Mettant en valeur ces guerriers hors du commun, Tetsuo Hara sait magnifiquement retranscrire la violence et la rapidité des attaques. Les nouvelles techniques du Gento Kôken sont autant de nouvelles attaques à découvrir pour nous et autant d’attaques mortelles auxquelles Kenshiro va devoir répondre.

Encore une fois extrêmement violent, ce nouveau tome de la série fait la part belle au combat. Pour ce qui est de l’émotion, il faudra attendre la fin du volume. Car Buronson n’est pas une brute sanguinaire qui aime voir se battre ses personnages sans cesse. Le sens de la dévotion, voire de l’abnégation y sont particulièrement mis en valeur, mais je ne vous en dis pas plus. D’autant que bien d’autres surprises et non des moindres vous attendent.

Je pense que vous allez apprécier la tête de Ken avec ses lunettes de soleil, qui m’a fait penser à Sylvester Stalone dans le film Cobra.

Avec ce 17ème tome, une page se tourne dans l’histoire, mais un nouveau rebondissement inattendu relance tout l’intérêt de la série. Du grand art.

Xavier