Ikigami, Préavis de mort, tome 8 Année de sortie : 2011

Auteur : MASE Môtoro
Editeur : Kaze manga



Date de parution : 24 mars 2011

Format : 127 x 182 mm

224p./Noir & Blanc

ISBN : 978-2-82030-061-4



Le 8ème volume d’Ikigami a été présenté lors du Salon du Livre de Paris, en présence de son auteur, qui pour l’occasion a donné une conférence en public sur son œuvre (vous pouvez lire notre compte rendu ici).

Une fois de plus, Môtoro Mase frappe fort et vous fera monter les larmes aux yeux. Notamment avec la première histoire. Celle d’un jeune garçon qui est emprisonné suite à un accident de voiture. Dévasté par cette tragédie, il a perdu le goût de la vie. Pour lui, qui tente de se reconstruire tant bien que mal, l’ikigami est synonyme de libération. Un comble, alors que ça vie s’arrête qu’il y trouve du réconfort. Le scénario de Môtoro Mase est particulièrement bien étudié pour nous offrir un climax émotionnel très intense à la fin de cette histoire, en raison de l’opposition qu’il instaure entre cet ex-détenu et la fiancée de la victime.



Les accentuations des traits des personnages lors des scènes clés sont du meilleur effet. Et même si l’on retrouve toujours le même dessin, notamment pour les jeunes filles qui se ressemblent beaucoup, l’important, c’est le fond de l’histoire et les émotions qui vous sont procurées par les destins brisés. Vous allez être bien remués par celui-ci.



Pour la seconde histoire, le plus intéressant c’est ce qui ce passe autour de Fujimoto. Car il ne se sent vraiment pas très bien depuis que le comité de surveillance a été mis en place. Il faut dire que l’inspectrice Kaga ne laisse rien passer. Elle agit comme un véritable robot, dénué de toute compassion ou d’empathie envers ses concitoyens. Pour elle, seule l’application de la loi de prospérité nationale est importante. Fujimoto va devoir faire très attention pour ne pas avoir de problème, car même s’il ne fait rien de mal, la pression est permanente sur ses épaules. A moins qu’il ne se fasse des idées…



Toujours aussi percutant, ce 8ème tome d’Ikigami est dans la droite ligne des précédents. Vous prendrez toujours autant de plaisir à le lire et les émotions qu’il procure sont toujours aussi intenses.

Xavier