Bastard!!, tome 26 : le livre des lois immorales chapitre finalAnnée de sortie : 2011

Auteur : HAGIWARA Kazushi
Editeur : Glénat Manga



Collection : Seinen

180p. NB

Date de parution : juin 2011

ISBN : 978-2-7234-7875-5



Le combat entre Dark Schneider et Uriel va prendre fin dans ce 26ème tome de Bastard!! Certains pourraient dire qu’il était temps. Il est vrai que cela faisait 3 volumes que le duel avait commencé. Mais il faut reconnaître que cet affrontement au sommet méritait que l’on s’y attarde. Tellement de puissance de chaque côté et d’enjeux également. L’existence de l’humanité toute entière dépendait de l’issue de ce choc. Cela ne pouvait pas se régler en un instant.



Le plus surprenant finalement, c’est la technique que DS va utiliser pour mettre fin à cette rencontre. Car venant de lui, nous aurions pu nous attendre à une débauche de violence avec des sortilèges venus des confins des abysses les plus sombres. Il n’en est rien. Au contraire, il va faire appel à la sagesse pour vaincre Uriel. Mais pour autant, l’acte qu’il commet se révèle être des plus spectaculaires. Car personne sur terre ou même dans les enfers ne peut réaliser une telle prouesse. Pour comprendre de quoi il s’agit, il vous suffit de lire Bastard!!



Une page se tourne dans l’histoire de Bastard!! avec ce 26ème volume. Il y a fort à parier que Kazushi Hagiwara a déjà de nombreuses idées en tête et nous proposera de nouvelles épreuves pour DS très prochainement, car Dark Schneider ne peut rester inactif très longtemps. Même s’il aurait droit à un peu de repos et de réconfort après ce combat face à Uriel, nous aimerions le retrouver au meilleur de sa forme pour affronter des créatures monstrueuses en faisant usage de sa puissante sorcellerie. Nous verrons bien ce que l’avenir nous réserve. Mais visiblement le meilleur, car le dessin de Kazushi Hagiwara s’est stabilisé dans la qualité. Comme je le précisais dans mes précédentes chroniques, au départ, ce n’était pas toujours ça. Mais depuis plusieurs volumes, Kazushi Hagiwara s’attache à fignoler ses planches, en rajoutant des effets, comme il le précise en fin de volume (Photoshop, After Effects…). Cela permet de retrouver toute l’ambiance de Bastard!! avec un scénario inventif, servi par un dessin très attractif visuellement parlant.

Pourvu que ça dure.



A la fin de ce volume, vous retrouverez une histoire qui a été créée par Kazushi Hagiwara au début de sa carrière. Si le dessin n’est pas encore totalement maîtrisé, il n’en reste pas moins que l’on y retrouve son style. Une petite histoire amusante qui permet de (re)découvrir les bases du succès de ce mangaka.

Xavier