Lady Elza 1, excentric clubAnnée de sortie : 2011

Auteur : DUFAUX/WURM
Editeur : Glénat



Collection : Grafica

Couverture Cartonnée/56pages couleurs

Date de parution : 31 août 2011

ISBN : 9782723477741



Lady Elza, séduisante divorcée aux mœurs relativement débridées, se voit contrainte de quitter Londres pour se réfugier chez un cousin à la campagne. Elle s’est en effet attirée les foudres d’une femme qui n’a pas apprécié d’être en concurrence avec elle. Arrivée dans sa famille éloignée, Elza, doit subir des épreuves saugrenues qui révèlent qu’elle possède un don. Celui-ci devrait lui permettre de devenir membre du très select et masculin « Excentric Club ». Mais avant, il lui faudra encore ramener un objet appartenant à un mort qui réside dans un village fantôme que seule la Lady peut voir. Pas farouche pour relever des défis, Lady Elza se lance dans l’aventure.



Avec un récit émaillé de légères touches humoristiques et tournant autour d’un sacré personnage féminin, Dufaux nous sert une fois encore un début de série tout à fait alléchant. La présence du fantastique, l’héroïne pas franchement timide et la retenue générale très british des autres protagonistes offrent de délicieux contrastes.

Si l’on ajoute à ce savoureux cocktail des dessins dans une ligne franco belge très classique, on se retrouve avec un album fort sympathique, voire même ‘confortable’. C’est ainsi que je qualifie les histoires où je retrouve mes marques et qui me permettent de me fondre agréablement et facilement dans l’album.

Les auteurs ont su mélanger le classique et l’excentricité et je pense que c’était bien leur but.



Un très agréable début de série qui donne vraiment envie de suivre les aventures de l’héroïne dans de nombreux tomes. Si ils pouvaient rester des One Shot à l’instar de ce premier opus ce serait la cerise sur le gâteau.



Tiphaine