Le cycle de Cyann, 5 – les couloirs de l’Entretemps Année de sortie : 2012

Auteur : BOURGEON/LACROIX
Editeur : XIIbis



Album cartonné/72 pages couleurs
Format 24X32 cm
Date de parution : 11 octobre 2012
ISBN : 978-2-35648-323-2


Cyann, l’impétueuse princesse voyageuse, doit retourner sur sa planète d’origine Ohl afin de sauver sa demi sœur. Mais les épreuves ne sont pas encore terminées. Et même si la planète Marcade lui a laissé un souvenir amer en brisant ses velléités de communication, Cyann pourrait bien rencontrer d’autres mésaventures pas plus agréables.
Entre les sauts de l’Entretemps de planète en planète, et peut-être aussi dans le Temps, et les bavardages du Wékan, la partie n’est pas encore gagnée pour Cyann. Mais les pions se mettent en place pour le grand final annoncé du sixième tome.

Les fans de Cyann et plus largement ceux – nombreux – de Bourgeon, attendaient cette suite avec impatience. Et les éditions 12 bis ont mis les petits plats dans les grands en proposant à ce cinquième tome à la fois dans le format dorénavant habituel de la saga mais aussi un tirage de tête , avec un dos toilé et un carnet de croquis, ainsi qu'une édition de luxe en grand format, en noir et blanc, contenant un ex-libris signé et limitée à 499 exemplaires numérotés.
Avis aux amateurs donc, qui pourront également rencontrer les auteurs à l’occasion de la prochaine édition du festival Quai des bulles de Saint Malo (27-29 octobre 2012).

Dans cet avant-dernier opus on retrouve avec plaisir l’héroïne au caractère bien trempé mais surtout les univers décalés des différentes planètes avec leur faune, leur flore et surtout leur géographie si particulières. On voit les formes généreuses des femmes de Bourgeon à travers des costumes aussi improbables que peu pratiques. Et pourtant personne ne semble gêné dans ses actions, bien au contraire.
On rencontre dans cette odyssée tous les codes des grands space operas mais aussi la patine bien particulière de ce grand monsieur Bourgeon. Depuis la création de Cyann, le dessin a certes mûri mais les codes de départ restent bien identifiables. Et l’entente entre le dessinateur et son scénariste fait des merveilles sur cette saga SF, déjà classique, même si pas tout à fait bouclée. Rassurez-vous, Bourgeon a repris feutres et couleurs et nous peaufine comme il se doit l’ultime volume déjà scénarisé.



Tiphaine


Pour écouter l'interview de François Bourgeon et le voir dessiner : lien ici