Le Magasin des suicidesAnnée de sortie : 2012

Auteur : KA Olivier/COLLARDEY Dominique
Editeur : DELCOURT



Hors Collection
Album cartonné/64 pages couleurs
Date de parution : 5 septembre 2012
ISBN : 978-2-7560-2000-6

La bande dessinée Le Magasin des Suicides est l'adaptation du roman de Jean TEULE.
Je ne ferai pas de comparaison entre les deux, car je n'ai pas lu le roman. C'est de ce fait, sans a priori que j'ai débuté ma lecture des 64 pages de l'album le Magasin des Suicides.

En quelques instants le ton est donné : tout est gris, triste, pluvieux. De quoi déprimer. Ce qui est parfait pour la famille Tuvache, qui propose à ses clients des articles divers et variés pour leur permettre d'en finir avec l'existence. Tout se passe au mieux pour eux et les affaires sont florissantes, jusqu'à ce qu'arrive le petit dernier. Celui-ci se révèle être très jovial. Un comble pour une famille vivant uniquement de la mélancolie. Ce contraste est visuellement représenté par un dessin en couleur exclusivement pour le jeune Alan.

Ce décalage d'attitude provoque bon nombre de situations coquasses. Imaginez un magasin où l'on vient pour passer dans l'autre monde et où retentit la chanson Big Bisous de Carlos ! De quoi redonner du beaume au cœur ou remonter le moral de la clientèle. Ce qui revient à se tirer une balle dans le pied.
Cette attitude insolente d'Alan ne manquera pas d'agacer toute sa famille. A moins que...
Les relations à l'intérieure de la famille vont évoluer, les agissements d'Alan vont produire des réactions surprenantes, voire improbables. Et vous irez de surprise en surprise.

Le ton très humoristique du Magasin des Suicides tranche avec l'histoire. Faire rire en traitant de la mort n'est pas une chose aisée, alors en parlant de suicide, c'est presque impossible. Et pourtant Le Magasin des Suicides démontre le contraire. Preuve qu'avec un minimum d'esprit, tout peut être sujet à divertissement. Chaque situation est très étudiée, pour faire mouche. Il faut reconnaître qu'à ce petit jeu, la BD se limitant à 64 pages, il est vraissemblable que seuls les meilleurs passages du roman aient été retenus. Quoi qu'il en soit, ce récit complet va vous faire rire, alors que rien ne le laissait supposer de prime abord.

Le dessin de Dominique COLLARDEY est suffisamment simple pour vous imposer une représentation graphique, mais dans le même temps pour laisser votre imagination libre. Peu de détail, un découpage des cases peu orthodoxe (p.4 à 7) sont autant d'éléments qui laisse votre œil se promener sans aucune contraite dans la page.
Drôle et plaisante, cette bande dessinée est à mettre entre toutes les mains.

Si vous souhaitez prolonger l'expérience, vous pouvez bien entendu lire l'oeuvre original de Jean TEULE éditée chez Pocket. Un film d'animation vient également d'être réalisé par Patrice LECOMTE sortie en salles le 26 septembre 2012. Ainsi qu'un spectacle musical à Paris Le Magasin des suicides – L'Opératorio adapté par Achty Sabroux et Raphael Sanchez. Si vous voyagez à l'étranger, il existe même une pièce de théatre jouée en Belgique, Espagne, Portugal, Corée, Chine.


Xavier