Souvenirs de l'empire de l'atomeAnnée de sortie : 2013

Auteur : SMOLDEREN T./CLERISSE A.
Editeur : Dargaud



Album cartonné/142 pages NB
Date de parution : 18 janvier 2013
EAN : 9782205069303

Il semblerait qu’une sorte de revival se produise dans le monde de la SF depuis quelques mois. La période 1920-1960 attire beaucoup. Que ce soit dans les romans, avec quelques rééditions ou dans la bande dessinée, le passé n’a plus honte de lui-même.

Une nouvelle preuve de cette tendance : Souvenirs de l’Empire de l’Atome, qui emprunte au style graphique de Franquin, le style « atome ». Ce style est caractéristique des années 50, lorsque la recherche scientifique inspirait les designers, les dessinateurs etc.

Dans Souvenirs de l’Empire de l’Atome, vous allez être déboussolé au départ. Les flash-backs, se succèdent, mais vous remettrez rapidement tout cela en place. Après tout, en bon amateur de SF, les sauts à travers l’espace temps ne sont plus un secret pour vous. Et vous avez appris à naviguer en parallèle dans deux niveaux temporels distincts.
Cette capacité de vivre à deux 2 époques différentes vous permettra de mieux appréhender ce que vit Paul, qui travaille pour le Pentagone, mais surtout qui communique avec Zarth Arn (vous apprécierez la référence), le héros d’une épopée galactique qui se déroulera dans 121.000 ans. Paul est-il fou de se croire relié par télépathie à ce glorieux personnage ou peut-il vraiment communiquer avec le futur ? Quoi qu’il en soit Gibbon Zelbub (vous apprécierez également) s’intéresse de près à son cas.

Si le style graphique peut vous dérouter au départ, en quelques pages vous naviguerez comme à votre habitude entre les cases. Et ce côté old-school se marie parfaitement avec l’aventure, tout en intrigue, en finesse, en investigation et en déduction. Ici pas de grosses explosions, mais de la réflexion.

Le scénario de Thierry SMOLDEREN est certes complexe, mais se révèle d’une extrême justesse. Les mélanges d’époques vous pousseront très certainement à relire Souvenirs de l’Empire de l’Atome. Car lorsque vous aurez compris quels sont les tenants et les aboutissants, il sera aussi agréable de vérifier tous les indices qui ont été laissés par Thierry SMOLDEREN tout au long des pages. Faites bien attention aux lieux, aux noms, dire qu’il y a un double sens à chaque phrase serait exagérer, mais les clins d’yeux et les hommages sont nombreux, saurez vous les détecter ?

Le dessin d’Alexandre CLÉRISSE est remarquable. Pour quelqu’un qui n’a pas connu cette période du style « atome » (puisqu’il est né en 1980), il s’est réapproprié le genre avec une maîtrise exemplaire. Il a voulu mettre beaucoup d’expression dans son trait, ce qui donne un très bon rythme et développe l’imagination.

Cette BD hors du commun (144 pages) et hors du temps ne manquera pas de vous séduire avec ce petit côté rétro.
A découvrir sans attendre.


Xavier