Golden Dogs, 1- Fanny Année de sortie : 2014

Auteur : DESBERG/GRIFFO
Editeur : Le Lombard



Hors Collection
Album cartonné/56 pages couleurs
Date de parution : 24 janvier 2014
ISBN : 9782803634262

Dans le Londres victorien, certains s’en sortent mieux que d’autres.
Certains possèdent des talents et d’autres non.
Certains osent challenger le destin même si ils ne sont pas bien nés.
Quatre d’entre les habitants des bas fonds de la Capitale vont alors s’associer et unir leurs dons afin de devenir la meilleure bande d’escrocs existante.
Quatre fortes personnalités qui vont braver la haute société mais aussi les autres bandes organisées.
Mais la réussite et la gloire dans ce milieu sont rarement synonymes de longévité, surtout si on ne fait pas assez preuve de prudence ou d’humilité. Encore plus quand, parmi les quatre se trouve un traitre…

Golden Dogs, nouveau thriller de Desberg, compte quatre protagonistes principaux, un même nombre de tomes et le tout sera publié en un an seulement aux éditions du Lombard.
Dans ce premier chapitre, on rencontre Fanny, qui nous explique sa vie et comment elle s’est ralliée à la bande des Golden Dogs. On y voit sa fascination pour le meneur du groupe et sa détermination à réussir dans la vie et à sortir des bordels dans lesquels les aléas l’ont menée.
On est presque immédiatement en empathie avec elle et on veut croire qu’elle n’est pas celle qui a trahi. Mais on se laisse influencer facilement parce qu’elle est la narratrice et qu’elle nous montre ce qu’elle veut bien que l’on sache.

Magnifiquement illustré par un Griffo qui s’amuse avec les codes victoriens (écouter ce qu’il annonçait discrètement sur la série lors du Fibd d’Angoulême en 2013 : interview Griffo, Fibd Angoulême 2013 ), Golden Dogs nous plonge dans une aventure distrayante. Avec ses couleurs ambrées et dorées, on y ressent l’appât du gain tout comme ses héros. Griffo montre une Fanny au corps de rêve, envoûtante mais avec le regard franc. On prend toute la dimension de la dangerosité des bas fonds avec les cages mettant en scène les chiens en cages. Les décors sont hyper soignés et les costumes un délice à regarder. Seuls les mouvements et expressions des chats de quartier laissent un peu à désirer.

Premier tome bien réussi pour Golden Dogs qui lance une série forcément intrigante : mais qui est le traître ? Nous avons une année et quatre tomes pour le découvrir, ce qui fait de cet album une très belle entrée en matière.

Tiphaine