Buffalo RunnerAnnée de sortie : 2015

Auteur : OGER Tiburce
Editeur : Rue de Sèvres (école des loisirs)



Album cartonné/76 pages couleurs
Date de parution : 21 janvier 2015
ISBN : 978-2-369-81043-8

Comme de nombreux habitants de l’Est, le barbier veuf Henri Ducharme entraîne ses enfants dans un périple en chariot vers la Californie. Bien vite, le convoi tombe sur des bandits sans vergogne qui les attaque. A ce moment débarque, Ed Fisher, cow boy émérite qui ne parvient à sauver que Mary, la jeune fille.
Retranchés à l’intérieur d’une cabane avec le cheval et la mule de Fisher, ils vont passer une très longue nuit à attendre les représailles du reste de la troupe d’assassins. Pour passer le temps et rassurer Mary tandis qu’il fond ses munitions, Fisher lui raconte sa vie.

C’est en passant devant la devanture savamment aménagée du stand Rue de Sèvres (branche BD de l’éditeur école des loisirs) que mon regard a été happé par la couverture de Buffalo Runner.
Ce one shot est un vrai de vrai western. Il retrace l’histoire des cow boys de l’Ouest à travers les événements marquant de la conquête : la chasse aux bisons pour leur peau, la Guerre de Sécession, l’arrivée des propriétaires terriens éleveurs de long horns, les batailles pour les terres et les points d’eau, les villes champignons, les faillites fulgurantes…
Ce temps passé est formidablement introduit par des gens qui se déguisent en authentiques pionniers dans un atelier photographique. Tiburce Oger nous introduit ensuite un récit dans le récit avec des flashes back. Cette narration s’avère exemplaire, maîtrisée de bout en bout et vraiment passionnante !

Que dire du dessin ? Sinon qu’il correspond parfaitement au récit : âpre et sec comme les chemins tortueux de l’Ouest. Les décors, costumes n’envient rien aux mouvements (combats, scènes de chasse ou déplacement de convois). Les plans fonctionnent très bien avec un petit coup de chapeau pour la page 67 et sa représentation du duel, case par case, tout en suggestions. Nous avons aussi droit à quatre pleines pages splendides (dont une reprend la couverture). Les chevaux, logiquement omniprésents dans cet album, sont incroyablement bien exécutés. C’est assez rare pour le signaler, car c’est un sujet généralement difficile à maîtriser.

Buffalo Runner est une excellente bande-dessinée dont la longueur ravira les lecteurs. Ce récit est prenant et attachant. Les illustrations sont de toute beauté. Alors pas de raison de se priver de cette lecture qui vous surprendrant jusqu’à la fin !


Tiphaine