Le Cycle de Nibiru, tome 2- la fin d’un mondeAnnée de sortie : 2015

Auteur : IZU/MOREAU
Editeur : Glénat



Collection : Grafica
Album cartonné/48 pages couleurs
Date de parution : 01 avril 2015
ISBN : 9782344000670

Alicia parviendra-t-elle, comme le prédit la prophétie, à trouver la solution pour empêcher Nibiru de percuter la Terre et de détruire ses habitants ? Depuis trois années, la jeune femme lutte auprès des résistants, apprenant à maîtriser son arme destructrice, le nagual. Ce n’est pas sans dommage collatéraux puisque cette arme fonctionne grâce à une énergie rare : le sang. Peu à peu, Alicia perd son humanité. En conservera-t-elle assez pour remplir ses objectifs et sauver les milliers de terriens innocents ?

Le monde terrestre est dorénavant encore plus apocalyptique que trois ans auparavant. Les trahisons vont bon train, notamment parce que l’espoir s’amenuise peu à peu pour tous. Ainsi, certains leaders cherchent-ils à sauver leur peau sans tenir compte de la population qui compte sur eux. En cela, nous sommes face à un schéma classique dans lequel on retrouve les travers de l’âme humaine.
Cette société où tout fonctionne autour et grâce au sang humain est d’autant plus terrible qu’il faut bien trouver des approvisionnements. Et donc faire des victimes. Le choix restant toujours arbitraires et en fonction de qui détient le pouvoir.

IZU décrit donc ici un univers particulièrement malsain où le pire de l’humanité s’exprime. Mathieu Moreau souligne ce manque d’espoir par des visages souvent torturés, des yeux exorbités…Le mouvement reste extrêmement présent aux moments clefs de l’action (dernières cases des pages 8 et 9 par exemple). Et les détails technologiques de ce monde en perdition continuent d’en mettre plein la vue aux amateurs de SF.

Fin de cycle encore plus tendue psychologiquement que celle du tome précédent pour ce diptyque âpre et critique de la civilisation terrienne.


Tiphaine