La fille des cendres, 1- Enfants des Abysses Année de sortie : 2015

Auteur : Hélène V.
Editeur : Le Lombard



Fondation Raymond Leblanc : Prix de la jeune création 2015
Album cartonné/72 pages couleurs
Date de parution : 25 septembre 2015
ISBN : 978-2-8036-3574-0

Harriet Ashtray vit dans une pseudo Angleterre Victorienne, Britannia. Elle est malade, surtout depuis le décès de sa mère. La seule chose qui la calmerait d’après son père serait la proximité de la mer. Mais il interdit à l’enfant puis à la jeune fille de s’approcher de l’eau. Elle doit toujours rester enfermer quelque par à proximité des vagues mais sans possibilité de les toucher. Elle souffre infiniment du silence de son père et se réfugie dans son amitié pour le jeune garçon abandonné que le patriarche a pris sous son aile. Elle aime aussi de tout son cœur son frère Calvin, né infirme.
Malgré tout, les événements étranges se produisent de plus en plus fréquemment en la présence d’Harriet. Elle semble convoquer des tempêtes ou des monstres marins. Pire, elle enflamme les choses qui la mettent en colère. Incapable de maîtriser ses émotions ni ce pouvoir qu’elle ne comprend pas, elle ne trouve aucune sérénité dans le monde qui l’entoure.

La Fille des Cendres a bénéficié du prix Raymond Leblanc de la jeune création 2015 pour être publié aux Editions du Lombard. Force est de constater que cet album fait déjà preuve d’une très belle maturité tant au niveau graphique qu’au niveau du scénario.
A l’heure où la piraterie a presque disparu de Britannia, on retrouve un bel exemple de flibuste à bord du formidable Sirius. L’équipage s’avère surprenant et plein de ressources inattendues pour faire face aux flots déchaînés comme aux duels ou aux attaques de monstres marins.
L’ambiance est à la fois très victorienne avec les conventions sociales et les règles de bienséances mais aussi moderne dans les relations entretenues par Harriet, notamment avec les hommes. Notons, l’utilisation de noms bien identifiés dans l’univers littéraire de Jane Austen qui ajoutent une petite touche British supplémentaire à ce monde parallèle.
L’aventure fantastique émaillée de mystères se joue autour de personnages très forts et charismatiques. Leur histoire s’ajoute à leurs caractères pour leur donner encore plus de consistance et d’attraits aux yeux du lecteur.

Ce premier tome de La Fille des cendres constitue une de très belles réussites de l’année 2015. Vivement la suite !


Tiphaine