Wonderball, 3-le shérifAnnée de sortie : 2016

Auteur : PECAU/DUVAL/WILSON
Editeur : Delcourt



Collection : Machination
Album cartonné/56 pages couleurs
Un tirage NB numéroté et limité à 500 exemplaires est sorti en avant-première à l’occasion du FIBD d’Angoulême 2016
Date de parution : 03/02/2016
ISBN : 978-2-7560-6503-8

L’ex-inspecteur Spadaccini continue sa cavale tout en se replongeant dans le passé pour comprendre enfin dans quel complot a trempé son enfance. Il croise ainsi la route de plusieurs membres de l’organisation liée au collège invisible. Recherché autant par le FBI que par les instigateurs du complot de grande ampleur sur lequel il enquête, « Wonderball » ne peut se fier qu’aux bribes d’indications données dans le tome précédent par le mystérieux fantôme.
Cette fois, la boule en chocolat dévoile un shérif en pièces détachées. Et vu ce que ce shérif imagine quand il croise une jeune femme, mieux vaut ne pas croiser sa route…

Cette série thriller se montre toujours aussi percutante avec son découpage graphique impeccable et le complot que s’épaissit à mesure que les tomes paraissent.

On apprécie particulièrement le passage intense où le héros se trouve prisonnier en attente dans la maison isolée du shérif. On y a droit à cinq pages sans texte absolument saisissantes. Chaque case est comme une claque visuelle où Colin Wilson met en avant LE détail ou l’élément déterminant de la narration. Un vrai travail de génie qui donne beaucoup de sa qualité à la série.

Côté narratif, le mystère s’intensifie même si peu à peu le héros progresse dans son enquête et dans la réappropriation de sa mémoire. Le personnage central de ce troisième opus, l’odieux shérif, représente tout un pan de l’Amérique de ces années 80 avec l’émergence des affaires de serial killers. Le complot global est de taille internationale. Ses organisateurs se trouvent acculés par les recherches de celui qui leur a échappé et n’est pas devenu un tueur, mais plus un justicier agissant en électron libre. La tension est palpable de tous côtés, y compris chez les hautes instances enquêtrices qui piétinent depuis trop longtemps et voient de sur croix leurs agents se faire décimer.

Un troisième tome fort en tension qui nous tient par le col de bout en bout et nous offre des élans graphiques de toute beauté !

Tiphaine