Les chroniques du roi vagabond, 1- le premier mensongeAnnée de sortie : 2016

Auteur : PRIETO/MARTIN/MORENO
Editeur : Delcourt



Collection : Terres de légendes
Album cartonné/48 pages couleurs
Date de parution : 24 février 2016
ISBN : 9782756052977

Ori est un intrépide chasseur de trésor qui sillonne sa planète sur des engins volants depuis qu’il a quitté la cité des couleurs dont il était le prince. Lorsqu’un homme du passé fait son apparition pour lui annoncer que ses anciens amis courent un grave danger, Ori retourne vers son ancien royaume. Ce dernier a changé de dirigeant depuis que le roi rouge, père de notre aventurier, a disparu. Les membres de sa suite sont donc au choix séquestrés, pourchassés ou morts. Ori va donc mettre tous ses talents de combattant mais aussi ses habiles compétences de camouflage pour redorer le blason de la secte rouge et sauver ses partisans.

Nous retrouvons ici tous les ingrédients d’une saga d’heroïc fantasy pêchue avec un héritier rebelle qui revient sauver secrètement sa famille. Des révélations inattendues sur son passé viennent se greffer sur le chemin de sa quête. Parallèlement, les outils, armes, stratagèmes employés se rapprochent plus de la SF avec des artefacts motorisés par exemple.
L’histoire reste classique dans le genre mais ce mélange space opera et fantaisie donne une touche de modernité à l’album.

Nous avons été totalement séduits par le comics post apocalyptique Solo de Oscar Martin. C’est donc sans surprise que nous avons apprécié la qualité du mouvement et l’énergie qui se dégagent des cases de ce premier opus des Chroniques du Roi Vagabond dont O. Martin est le storybordeur. L’action fuse dans tous les sens à tel point qu’on se croirait parfois dans une séquence animée.
Personnellement, je ne suis pas fan des représentations graphiques des différents personnages, notamment des visages.
En revanche, je trouve l’utilisation des couleurs très appropriée et fort juste dans un album qui traite justement de la cité des couleurs et de ses sectes dédiées à l’une ou l’autre des nuances primaires.

Ce premier tome, intitulé Le premier mensonge lance donc agréablement le premier cycle des « chroniques du roi vagabond » qui comptera 3 volumes.

Tiphaine