Les maîtres saintiers, 2 – Les sanglots de plomb, 1815Année de sortie : 2016

Auteur : BOLLÉE L.F./ FINO S.
Editeur : Glénat



Collection Grafica
Album cartonné/48 pages couleurs
Date de parution : 27 avril 2016
ISBN : 9782344007853

Etienne de Rochebrune avait été emporté par les eaux en fin de premier tome, gardant pour lui le secret lié à la vierge Marie qu’il avait découvert en réparant les cloches. Son jumeau François, bien moins érudit n’était pas parvenu à percer le mystère. Mais débarrassé de ce frère encombrant, il a facilement pris son identité et épousé sa riche fiancée Rosaline Rambaud. Près de 30 ans après, le couple est bien établi. Ils ont eu 5 enfants et leur fils s’apprête à prendre la relève de la charge de saintier. Or François/Etienne apprend l’existence d’un homme amnésique qui lui ressemble comme deux gouttes d’eau, recueilli dans un couvent…

Le thriller s’épaissit dans ce second tome.
Evidemment, il aurait été naïf de penser que tout pouvait se dérouler sans incident pour le jumeau traître. Mais le retour de flamme est plutôt bien amené malgré un côté classique indéniable dans la narration. Ainsi, on se prend vraiment au jeu de la vengeance et on note au passage que la naïveté passe avec les déconvenues.
On se penche toutefois un peu moins sur le métier en lui-même. Mais plus sur les implications politiques et économiques de cette charge. Notamment, l’influence palpable de Napoléon et la différence de statut accordé aux cloches des édifices religieux, potentielles fournisseuses de métaux pour armes de guerre, depuis la Révolution Française.

Un bon deuxième tome qui confirme le bel attrait que nous avons pour Les Maîtres saintiers.


Tiphaine