LoudunAnnée de sortie : 2008

Auteur : RUSIG/FURNO/ARMITANO
Editeur : Soleil




Collection : Hanté


Album cartonné/couleurs


8 pages couleurs de bonus sur Loudun et sa malédiction


Date de parution : 26 Novembre 2008


ISBN : 2-30200-380-4


La collection Hanté de Soleil développe des one shot sur des événements imaginés mettant en scène des forces fantastiques et d’autres sur des lieux célèbres pour leurs implications dans des histoires de sorcellerie. « Loudun » évoque un épisode très célèbre dans l’histoire de la sorcellerie qui fut plusieurs fois adapté au cinéma. Il faut dire que la ville de Loudun, basée dans le sud Touraine, fut le foyer de plusieurs affaires célébrissimes au cours de différentes époques. Pour cet album, les auteurs se sont intéressés aux événements connus sous le nom de « Les possédées de Loudun », mettant en scène Urbain GRANDIER, un prête libertin et opposé au tout puissant Richelieu. Ce dernier, très porté sur le péché de chair et fervent opposant au célibat des prêtres, s’attira les foudres de divers notables du pays de Loudun mais également du tout puissant Cardinal. Alors que le prête rebelle se livrait à des actes plus ou moins en accords avec sa religion (allant jusqu’à se marier avec une jeune femme qu’il a séduite), des religieuses du couvent des ursulines furent victimes d’hallucinations lubriques. Le phénomène s’étendant rapidement, elles décidèrent de l’intervention d’un exorciste. Suite à divers exorcismes, il fut établi qu’un sorcier siégeait à Loudun. Beaucoup de personnes virent en Urbain GRANDIER un sorcier tout trouvé… L’auteur a certes sa version de l’histoire mais il nous sert un scénario dramatique qui montre le vice à son paroxysme et détaille le martyre enduré par le présumé coupable. Il est vraiment très intéressant d’avoir un dossier bonus de 8 pages couleurs avec des éclairages historiques et des photos des lieux encore existants aujourd’hui. Les illustrations de cet album sont particulièrement sombres et sanglantes. Elles nous sautent aux yeux dès les premières planches avec leurs surimpressions et leurs crayonnés omniprésents. Elles retranscrivent en cela tout à fait pertinemment l’atmosphère d’un film d’horreur. On aurait sans doute aimé, quelques pauses, quelques cases en lumière et clarté pour nous reposer de tant de noirceur, de luxure et d’atrocités mais elles permettent de mettre en relief le propos. Cette période de l’Histoire de France étant plus un complot politique atroce qu’une malédiction satanique.


Un album soigné qui raconte avec une vision nouvelle des événements bien connus du patrimoine tourangeau et de l’histoire de la sorcellerie.

Tiphaine