Jour J, 28 – L’aigle et le cobraAnnée de sortie : 2017

Auteur : DUVAL/PECAU/BLANCHARD/FAFNER
Editeur : Delcourt



Collection Neopolis
Suite de Jour J 23 La République des Esclaves
Album cartonné/64 pages couleurs
Date de parution : 03 mai 2017
ISBN : 978-2-7560-7837-3

Après avoir sauvé la République de Rome avec Marc-Antoine à ses côtés contre les esclaves révoltés menés par Spartacus (cf : Jour J 23), César s’est replié dans une paisible et confortable villas avec ses concubines. Aveugle, il ne souhaite plus faire de politique.
Pourtant, son fils Brutus vient le tirer de sa retraite. César aura pour mission de convaincre Marc-Antoine, désormais marié à Cléopâtre, de ne pas envahir Rome. Les populistes romains promettant de ne pas attaquer les souverains égyptiens si ils s’allient à eux contre Pompée et ses adeptes.
Tout semble se dérouler selon les plans mais Octave, petit-neveu de César, doute de la sincérité de Brutus et met en garde le stratège…

Voici un tome moins guerrier que le premier de ce diptyque, même si quelques scènes d’assassinats sont à recenser. Ce volume 28 est surtout politique et très versé dans les complots. Si certaines cases se montrent très explicatives pour planifier les différentes actions, le récit reste accrocheur et ne nous ennuie pas. Les retournements de situations sont assez bien amenés tout au long de la narration.

Au niveau du dessin, Fafner sait donner du dynamisme à ses cases par le jeu de différents plans ou découpages spectaculaire. En revanche, il a beaucoup de mal avec les morphologies animales, spécialement équines. Or les chevaux sont au centre de plusieurs scènes clefs de cet album. C’est un peu dommage visuellement car on dirait plutôt des statues mal proportionnées. Même la texture du poil laisse à désirer. Les traits de Cléopâtre montrent une femme d’âge mur en accord avec l’époque évoquée dans cette uchronie.

Tiphaine