The Dream, T1 – Jude Année de sortie : 2018

Auteur : DUFAUX/MARCH
Editeur : Dupuis



Album cartonné/56 pages couleurs
Date de parution : 12 janvier 2018
ISBN : 9782800169767

Megan travaille pour une obscure société, l’Invisible Art Production, dont elle semble assurer la partie casting en mettant tout en œuvre pour obtenir ce que ses chefs désirent. Cette fois, elle a repéré Jude, un travailleur du sexe, avec une petite renommée, qui s’affiche dans un club underground de Broadway. Elle lui offre donc d’abandonner son boulot pour un rôle, un vrai et une autre vie. Mais le corps du bellâtre est aussi convoité par l’héritière d’un patron chinois influent et maffieux. Tous les coups, surtout les plus bas, seront permis sachant que Megan ne dévoilera jamais ses cartes à l’objet de ses convoitises et que des personnages mystérieux viendront mener la danse. Dans ce monde où strass et paillettes ont fait place au sulfureux et à la luxure, un petit côté démoniaque traîne dans tous les recoins…

Comme cela, je n’étais pas forcément motivée par le pitch… mais on peut dire que Mr. Dufaux sait y faire pour instaurer des ambiances et accrocher le lecteur. Alors voilà, même lorsqu’on n’est pas passionné par le sujet, on se trouve très vite happé par les événements et l’intrigue. On tente de comprendre le caractère complexe, voire complètement énigmatique pour certains, des personnages. Il y a quelque chose de totalement occulte, pervers et caché derrière tout cela. C’est évident. C’est palpable. Mais on ne peut qu’imaginer une multitude de schémas possibles sans connaître le vrai contexte à la fin de l’album.

Ce tome 1 semble fonctionné comme un album auto conclusif. Puisque Megan partira probablement en chasse d’une autre proie pour son casting étrange dans un prochain tome. C’est ce que nous comprenons en tout cas.
Nous voyons aussi dans cet album, une critique d’un système où les identités s’effacent au profit de la réussite et du gain. De quoi égratigner la belle image de l’industrie du rêve…

Tiphaine