Brendan et le secret de Kells, tome 2Année de sortie : 2009

Auteur : MOORE Tomm
Editeur : Glénat



Collection : Jeunesse

Album cartonné/64 pages couleurs

Traduction française : Marie HERMET

Date de parution : 19 août 2009

ISBN : 978-2-7234-6891-6

Nous retrouvons Brendan, jeune moine irlandais, tiraillé entre le dur labeur que lui demande d’effectuer son oncle, l’abbé de l’abbaye de Kells, et son attirance pour l’enluminure. En cachette, il continue donc d’aider Frère Aidan, le maître enlumineur, en lui procurant les matériaux dont il a besoin et en apprenant de lui les techniques de cet art. Pour récupérer les différentes matières servant à fabriquer le livre (encre…), Brendan se rend régulièrement dans la forêt et retrouve son amie la princesse des fées, dernière descendante de son peuple.

Cette deuxième partie du diptyque adaptant en bande dessinée le film d’animation « Brendan et le secret de Kells » a une formidable force tant graphique que narrative. En outre, il ne s’agit pas uniquement de la mise sur papier du film mais aussi d’un retour sur les origines de l’histoire avec des points d’éclaircissement et d’autres angles de vue. Véritable ode au peuple féerique, c’est une autre vision de l’Histoire de l’Irlande et des terribles invasions vikings qui nous est donnée. Le dessin, très naïf, peut dérouter au premier abord. Mais il s’adapte tellement parfaitement au propos et surtout à l’iconographie celte/médiévale des premières œuvres enluminées qu’on oublie vite notre surprise pour se plonger dans ces représentations originales. Tomm MOORE a utilisé de nombreuses pleines pages à la fois détaillées et épurées (comme son dessin) pour retranscrire l’émotion et surtout l’intensité des scènes d’actions. Le choix des couleurs, particulièrement bon, souligne la trame narrative en laissant deviner si nous sommes dans un moment de création, de guerre, de quête ou de féerie.

Un bien joli tome, très travaillé qui clôt le diptyque d’une excellente manière.

Par son originalité et sa poésie, cette aventure est un must, pas seulement pour la jeunesse…

Tiphaine