Litteul Kévin 8Année de sortie : 2009

Auteur : COYOTE/MIKL
Editeur : Le Lombard




Album cartonné/48 pages couleurs


Date de parution : 2 octobre 2009


ISBN : 9782803625727


Enfin un nouveau Litteul Kévin! Celui-ci vous ne l’attendiez plus. Après ce quelques années d’absence, le moins que l’on puisse dire, c’est que Coyote n’a rien perdu. Vous allez retrouver tout ce qui fait le charme de Litteul Kévin: un humour parfois un peu potache et facile, mais qui fonctionne à merveille. Même si certains jeux de mots sont improbables, ils vous feront toujours rire. Bien sûr, les motos sont une fois de plus à l’honneur, avec ce souci du détail. Et les créatures plantureuses qui accompagnent nos bikers favoris sont toujours pulpeuses à se damner. Litteul Kévin va vivre de nombreuses aventures avec ce nouveau tome, sans véritables relations entre elles. Plusieurs thèmes seront abordés comme les relations familiales avec la belle famille, la consommation de drogue, l’homophobie, la paternité… mais toujours avec beaucoup d’humour. Ici, pas de prise de tête, surtout pas. La bonne humeur est de rigueur et vous n’aurez pas besoin de vous forcer. Laissez vous guider par l’histoire et un sourire de plus en plus grand se formera sur votre visage au fur et à mesure de votre lecture, vous vous prendrez même à rire franchement sur plusieurs cases. Avec toujours beaucoup de références, Coyote sait utiliser le petit détail qui fait mouche (mentions spéciales pour les pages 43 et 44) . Toujours très en forme, il réussit à vous donner beaucoup de plaisir en lisant ses bds et également en les relisant.


Une nouveauté à signaler sur ce 8ème tome de Litteul Kévin: l’apparition de la couleur !


Alors que les premiers volumes de Litteul Kévin étaient tous en noir et blanc, Coyote a choisi de s’associer avec MiKl, pour une mise en couleur de ses planches. Le plus surprenant, c’est que tout fonctionne à merveille. Vous pourriez presque ne pas vous en rendre compte, comme si c’était naturel de découvrir les planches en couleur. Si les premières pages pour l’épisode sur le parapente sont un peu criardes sur les combinaisons, dès que vous arriverez dans le chalet, vos yeux ne seront plus agressés par ce rose, ce jaune et ce vert. Faites un peu attention au travail de MiKl surtout pour les ombres (cf p.17) et aussi aux petits détails qui se cachent à droite à gauche comme le maquillage dans la foule (cf p.38) qui vous rappellera forcément quelque chose.


Au final le résultat est très bon. Ce nouvel album de Coyote satisfera tout le monde. Et que vous soyez fans de la première heure ou que vous découvrez Litteul Kévin avec cette nouvelle aventure, vous serez tout aussi satisfait et heureux.


Pour les ultra-fans du noir et blanc, Le Lombard propose une édition collector sans les couleurs de MiKl. Mais attention, comme le dit Coyote, la bd a été prévue pour être mise en couleurs, le dessin est plus épuré que d’habitude sur la version noire et blanche.


Litteul Kévin n’a rien perdu de sa fougue juvénile et tant mieux. Pourvu que ça dure.


Xavier