Salamandre, tome 2 : Vortex LumièreAnnée de sortie : 2010

Auteur : ARMAND/CHEILAN
Editeur : Le Lombard




Album cartonné/48 pages couleurs


Date de parution : 12 février 2010


ISBN : 9782803625741


La situation est grave sur terre ! La guerre a été déclarée. Comme tout le monde le sait, la meilleure défense, c’est l’attaque. Raison pour laquelle les Initiés sont envoyés sur Aeg’hoon afin de détruire Mère Ethya avant qu’elle n’envahisse la terre. Mais le plan élaboré est une erreur stratégique : la planète Aeg’hoon n’était qu’un piège. Miridjan Rshtuni va devoir lui-même intervenir pour éviter une déroute terrible.


Face à cet échec les humains vont commencer à se déchirer, de même que les initiés. Un certain Tryn va d’ailleurs profiter de la situation et manipuler « Le Fléau » à son insu. Il va ainsi obtenir de précieuses informations, aidé en cela par la vénéneuse succube Ayzal’ë.


Mais dans l’ombre, les vortex se créent et d’anciennes portes sont rouvertes, notamment dans le monde des Loups-Garous. Les mondes vont se rejoindre alors que l’isolemment assurait la stabilité et la sécurité de l’univers.


La boite de Pandore semble avoir été ouverte. Quelqu’un(e) saura-t-il(elle) la refermer avant qu’il ne soit trop tard ?


Ce deuxième volume de Salamandre est une fois de plus rempli d’informations. Je vous conseille de relire le premier avant d’entamer sa lecture, car vous risquez de passer à côté d’informations importantes. Et surtout de vous poser tranquillement, pour avoir toute votre attention focalisée sur la bande dessinée que vous aurez entre les mains. Car le scénario de Thomas Cheilan est très complexe, avec ce mélange entre intérêts à grande échelle et action personnelle.


Vous allez surtout pouvoir découvrir celui que vous aviez aperçu dans le premier volume : Jean Krr, le Loup Garou. Et croyez moi, vous n’êtes pas près de l’oublier. Son souvenir avait laissé de profondes cicatrices, son retour va les faire de nouveau saigner.


L’histoire est magnifiquement illustrée par Dimitri Armand, qui voit son style s’épanouir. Il est toujours aussi doué dans le dessin des corps, autant que pour les décors. Attachez vous à la planche avec la Tour Eiffel en arrière plan (p.14) et aussi sur celle du jeu de lumière des vortex (p.20). Vous sentez l’action et le mouvement transpirer lors des attaques. Et vous pourrez vous laisser bercer lors des scènes plus intimistes avec un très beau jeu d’ombres dans les feuillages (p.34).


Salamandre est une très belle bande dessinée, avec un scénario massif, loin des séries décérébrées qui polluent les rayonnages des libraires, vous y trouverez ce qui se fait de mieux en la matière : un monde de fantasy dans une ambiance de SF, avec de l’action et des sentiments. Tout est parfaitement calibré pour satisfaire vos attentes et vous surprendre.


Indispensable !


Xavier