L'école Capucine, tome 2 : l'héritierAnnée de sortie : 2010

Auteur : DJIAN/VINCENT
Editeur : Vents D'Ouest




Album cartonné/56 pages couleurs


Collection : Hors Collection


Date de parution : 17 mars 2010


ISBN : 9782749305370


Ce second tome clôt donc le diptyque basé sur une basse histoire de vengeance emmêlée dans la campagne bretonne et la sorcellerie.


C’était sûr : lorsque Camille Desfhouet a décidé de plaquer sa vie parisienne pour retourner avec son mari Honoré sur les lieux de leur enfance et surtout de leur rencontre, l’école Capucine, hébergée sur une île bretonne, il y avait anguille sous roche. Ne pensant qu’à sa vengeance, Camille était cependant loin de s’imaginer que la sorcellerie serait de la partie. Ainsi, la directrice de l’école et sa sœur jumelle, ont décidé de défendre les lieux d’une bien étrange manière : en faisant réapparaître Camille et Honoré enfants. Le soucis c’est les deux Camille et les deux Honorés se retrouvent confrontés l’un à l’autre et que le jeune Honorer trucide la Camille adulte. Une fois de plus il faut avoir recours à la sorcellerie pour sauver Camille. Mais cette dernière ne profite pas de sa vie retrouvée pour s’apaiser. Bien au contraire, elle entraîne dans son sillage le juge Cuchard (épris d’elle depuis l’enfance) et elle entend bien mener une vie impossible à son mari. Celui-ci apprend alors des choses surprenantes sur son amour de jeunesse, Emma, disparue bien trop jeune.


Dans cet album, nous comprenons enfin les motifs de Camille et surtout nous avons sous les yeux la tristesse de cette histoire où l’amour n’a toujours été que façade. Les origines roturières d’Honoré ressurgissent et permettent de souligner le côté humble et festif des villages bretons. Il revit littéralement en retrouvant tout ce qu’il aimait si passionnément dans sa jeunesse. Camille, quant à elle, aurait certainement mieux fait de rester à Paris, car elle ne possède pas l’esprit nécessaire à la vie au milieu des légendes et des sorcières.


Un volume riche en informations qui scelle parfaitement cette aventure teintée de nostalgie.

Tiphaine